Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Le Quotidien du Peuple interroge Helga Zepp-LaRouche sur les droits de l’homme en Chine

visites
695

Le Quotidien du Peuple a publié la semaine dernière, dans son édition en ligne en langue chinoise, une tribune de Helga Zepp-LaRouche sur l’hypocrisie occidentale concernant la défense des « droits de l’homme ». L’article a été largement repris par d’autres sites chinois. Traduction :

JPEG - 122.1 ko
Crédit : Wikimedia Commons

La Chine a fait plus que tout autre pays sur cette planète pour les droits humains. Grâce à ses propres efforts, la Chine a extrait des dizaines, sinon des centaines de millions de gens de la pauvreté, en soutenant un niveau de développement économique tel que le monde à toutes les raisons d’être optimiste à propos de l’avenir de ce pays.

La Chine a fait plus que tout autre pays sur cette planète pour les droits de l’homme. Depuis l’adoption de la politique de « réforme et d’ouverture » en 1978, une grande partie de la population a pu s’extraire de la pauvreté et peut aujourd’hui bénéficier d’une vie confortable. Il est évident pour quiconque que non seulement les habitants des zones côtières et du sud ont profité d’un miracle économique admiré dans le monde entier, mais aussi que la pauvreté dans les zones rurales des régions internes et de l’ouest du pays a été réduite de manière significative.

Avec le projet de Nouvelle route de la soie défendu par le Président Xi Jinping, ainsi que la Route maritime de la soie du XXI e siècle, formant une stratégie qui est train d’être mise en œuvre, la Chine a toutes les chances d’éradiquer la pauvreté dans un avenir pas très lointain.

La pauvreté est l’une des menaces les plus graves pour les droits de l’homme. La pauvreté implique la faim, le manque de soins médicaux, de mauvaises conditions de logement, des possibilités de développement personnel insuffisantes et une baisse de l’espérance de vie en général. Grâce à ses efforts, la Chine a fait en sorte que des dizaines, sinon des centaines de millions d’individus ont pu sortir de la pauvreté et connaître aujourd’hui un niveau de vie décent. En maintenant cette tendance, le monde à toutes les raisons d’être optimiste à propos de l’avenir de la Chine.

Il n’est pas difficile de voir que le concept occidental de « droits de l’homme » est largement faussé, car il confond la « liberté » individualiste et égoïste avec la notion de bien commun. Lors d’une période récente, il y a eu en Chine des « révoltes populaires » dans le nord-ouest du pays, semblables à celles qui ont eu lieu en Ukraine, en Thaïlande et ailleurs : des manifestations contraires aux intérêts de la société et qui ont été encouragées et amplement financées par des ONG occidentales, qui ont manipulé les participants en utilisant le slogan de « société pluraliste » tout en se servant des bannières de la « démocratie » et des « droits de l’homme ». En réalité, tout ceci fait partie de la politique occidentale de changement de régime, motivée par les intérêts politiques de l’Occident dans la région. Le slogan de « société pluraliste » n’est qu’un synonyme du droit à subvertir tout pays ne partageant pas la position de l’Occident.

Pour certains en Occident, la « question des droits de l’homme » relève de l’hypocrisie la plus brutale et permet de camoufler leur intention de préserver leurs propres intérêts régionaux. Elle illustre dans plusieurs cas une situation claire de deux poids deux mesures. Par exemple, dans la crise ukrainienne, l’attitude des pays occidentaux à l’égard de la Russie a clairement été celle de deux poids deux mesures.

Contactez-nous !