Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Actualités

Les cadres bancaires en majorité pour la séparation des banques !

La rédaction
visites
598

La rubrique Coulisses du site internet de Challenges rapporte le 21 novembre que, contrairement aux patrons de nos banques universelles, chez les cadres bancaires ils sont « une majorité à considérer qu’il serait plus sain d’isoler le plus possible les salles de marchés, des dépôts des épargnants » ! « Une opinion, rajoute le magazine, que partagent d’ailleurs nombre de parlementaires. »

C’est une information du cabinet de recrutement Michael Page, qui a demandé aux cadres bancaires ce qu’ils pensaient de l’idée de séparer les activités de banque de détail de celles de la banque de financement et d’investissement (BFI).

Résultat de cette enquête, outre les patrons eux-mêmes, « les vrais défenseurs de la banque universelle ce sont les cadres des activités de financement et d’investissement qui à 60% rejettent l’idée de couper en deux les banques ».

Ce débat a donc « bien lieu non seulement chez les parlementaires et les experts en régulation et maîtrise des risques mais au sein même des établissements de crédit ». Coulisses rapporte de plus que « nos banquiers, dont 80% se disent confrontés à des « situations stressantes », se poseraient de plus en plus de questions et que le baromètre RH Banque-Agefi qui calcule l’image du secteur auprès de ses propres salariés a d’ailleurs décroché de 11 points en un an ».

Solidarité & Progrès qui a mis la séparation stricte des banques (Glass Steagall) à l’ordre du jour en France et dans les principales capitales du monde occidental frappé particulièrement par la crise, mène campagne pour impacter le projet de réforme bancaire de Pierre Moscovici, réduit à une forme édulcorée du déjà très édulcoré projet Likanen de l’Union européenne. Tous les sénateurs et députés ont reçu ces derniers jours une copie de la critique de cette réforme et des propositions de Solidarité & Progrès. Plusieurs milliers des copies de ce texte ont été aussi distribuées aux élus participant au Congrès des Maires. A l’entrée du Congrès, les élus pouvaient signer aussi, et un certain nombre l’a fait, l’appel pour un Glass Steagall global que fait circuler Solidarité & Progrès depuis un certain temps.

Pour signer cet appel

Contactez-nous !