www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Glass-Steagall

Les « frondeurs » du PS réclament une nouvelle loi de réforme bancaire

634 visites
JPEG - 99.6 ko
Les frondeurs du PS réunis dans "Vive la Gauche" réclament "une seconde loi bancaire utile à l’économie réelle". Ici à La Rochelle le 30 août 2014.
Crédit : Karel Vereycken

ANI, Pacte de responsabilité, détricotage de la loi sur l’encadrement des loyers, discours de Manuel Valls devant le MEDEF, nomination de Macron, annonce de la fin des 35 heures, etc. Une grande majorité d’élus et sympathisants PS s’interroge. Sont-ils devant un coup d’État ? Comment Hollande a-t-il pu nommer Manuel Valls dont les idées tout compte fait n’avaient recueilli que 5,63 % des voix lors des primaires du PS en 2011 ?

Le 30 août, à l’appel des « frondeurs » du PS qui se mobilisent désormais derrière le drapeau « Vive la Gauche », quelque 800 personnes se sont retrouvées dans un petit amphi à deux pas de la grande salle où se tenait la traditionnelle Université d’été du Parti socialiste qui elle, en rassemblait cette année 4500.

Secoués par les défaites du PS lors des dernières élections municipales et européennes, des parlementaires de la majorité ont déjà choisi de s’exprimer dans « l’Appel des 100 » et ont décidé d’agir et de voter en fonction du mandat que leur avait donné la population, quitte à se mettre à dos l’exécutif et la direction du parti.

Ce weekend, les frondeurs ont rappelé qu’avant d’être loyaux au gouvernement, ils doivent avant tout se montrer loyaux au « Serment du Bourget » en référence au discours du candidat Hollande du 22 janvier 2012, où il avait désigné la finance folle et irresponsable comme son « adversaire » et promis de séparer les activités bancaires.

Ainsi, ce weekend, dans « l’Appel de La Rochelle », les frondeurs ont appelé à un puissant sursaut collectif ». Ils estiment non sans raison que

Opposer facticement l’offre et la demande est une vision dépassée. La gauche du 21e siècle doit aider l’offre par une demande soutenue, soutenir la demande par une offre adaptée. (…) Nous préférons les réformes de fond, avec des choix clairs, aux audaces de surface : une réforme fiscale conforme à nos engagements, une seconde loi bancaire utile à l’économie réelle, les bases d’un nouvel modèle de développement social, écologique et numérique.

Pour résumer la situation, évoquons deux bonnes nouvelles :

  1. Les frondeurs affirment vouloir se battre pour « une seconde loi bancaire utile à l’économie réelle », c’est-à-dire une séparation plus stricte que la première élaborée par Karine Berger et Pierre Moscovici, qui n’est qu’une non-réforme et qui sera parfaitement inefficace devant les secousses qui nous attendent.
  2. Solidarité & Progrès a encore en magasin et offre à tout frondeur sa « Proposition de loi relative au crédit et à la séparation entre banques de dépôt et banques de marché », la seule proposition de loi, unique en son genre, qui traduit les exigences du Glass-Steagall Act et de la doctrine Germain dans la réalité d’aujourd’hui.

A nous de nous battre pour faire en sorte que le projet de loi de S&P, bien plus percutant qu’une simple pierre, vienne armer la fronde de David et lui permette de mettre les Goliaths de la finance folle hors d’état de nuire !

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet