Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Les parlementaires d’Etat américains préparent une nouvelle offensive pour scinder les banques

La rédaction
visites
548

Bien que les parlements d’Etat américains ne siègent généralement pas en cette saison, de nombreux députés locaux vont se retrouver à Washington du 4 au 6 décembre pour un Forum législatif, une nouvelle occasion pour appeler les élus nationaux à adopter la séparation des banques (Glass-Steagall).

En effet, tout comme en août dernier, une résolution en faveur du Glass-Steagall soumise par la parlementaire Andrea Boland de l’Etat de Maine, sera à l’ordre du jour et sera examiné par la Commission des Services financiers.

Lors du forum d’août dernier à Atlanta, les lobbies de Wall Street ont pesé de tout leur poids pour faire empêcher qu’une telle résolution soit adoptée.

Mme Boland, parmi d’autres, avait résisté à l’intimidation, en prenant le micro lors de la session plénière finale pour proposer qu’un amendement prévoyant le Glass-Steagall soit attaché à une autre résolution relative aux déficits des Etats. Un débat houleux de trente minutes a suivi son intervention, provoquant des sueurs froides parmi les représentants de Wall Street, mais ralliant près d’un tiers des votants.

Cette fois-ci, 18 parlementaires d’Etat, originaires de 15 Etats différents, ont déjà pris position en faveur de la nouvelle résolution de Boland.

Par ailleurs, au niveau fédéral, deux démocrates supplémentaires ont signé la proposition de loi Kaptur-Jones à la Chambre, amenant le total à 78.

Et en France, c’est pour quand ?

Mobilisation pour couper les banques en 2 !

Contactez-nous !