Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

L’Amérique du Sud indignée du kidnapping de l’avion de Morales par la Vieille Europe

La rédaction
visites
664

A travers toute l’Amérique du Sud, les gouvernements et mouvements politiques ont fait part de leur juste colère contre les actions ordonnées par Washington (et suivies avec empressement par la France, l’Espagne, le Portugal et l’Italie) à l’égard de l’avion du président bolivien Evo Morales le 4 juillet, qui a dû se poser d’urgence en Autriche suite à la fermeture de l’espace aérien de plusieurs pays européens dont la France.

Dans une conférence de presse à son retour dans la capitale bolivienne La Paz, Morales a réitéré que son pays ne se laisserait pas intimider par les Etats-Unis et leurs alliés, et a proposé que la Bolivie s’allie avec les citoyens Américains aux Etats-Unis, qui sont eux aussi humiliés et opprimés par l’administration Obama.

L’ambassade américaine à La Paz a dû annuler les célébrations qu’elle avait prévues pour le 4 juillet, jour de l’Indépendance américaine, auxquelles participent normalement le gouvernement bolivien et autres diplomates.

Le président équatorien Correa a fait remarquer que « nous sommes tous la Bolivie », dans une déclaration qu’il a publiée à ce propos. Pour sa part, le 3 juillet, la présidente argentine Cristina Fernandez a déclaré que l’avion de Morales avait été, malgré son immunité diplomatique, « détenu illégalement au sein de la Vieille Europe. Et lorsque je dis Vieille Europe, je parle des vestiges du colonialisme que nous pensions avoir vus s’éclipser complètement. Nous croyons qu’il ne s’agit pas de l’humiliation d’un seul pays frère, mais de tout le continent sud-américain. »

L’ambassadeur vénézuélien aux Nations unies Jorge Valero a pour sa part dénoncé l’hypocrisie derrière les menaces de l’administration Obama contre l’Équateur et la Bolivie, les enjoignant à ne pas accorder l’asile à Edward Snowden, tandis que les Etats-Unis protègent de nombreux terroristes, assassins, escrocs et fugitifs, refusant de les extrader en dépit du fait qu’il ont été condamnés en justice dans leur pays d’origine. Valero fournit une longue liste d’individus reconnus coupables d’actes terroristes et d’assassinats bénéficiant de la protection soit de la CIA, soit du FBI, ou bien du département d’Etat et résidant actuellement aux Etats-Unis.

Contactez-nous !