www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Guerre

Levons les sanctions contre la Russie !

698 visites
JPEG - 87.9 ko

Bravo pour nos Sénateurs !

Après l’adoption inattendue par l’Assemblée Nationale, au mois d’avril, d’une résolution en faveur de la levée des sanctions contre la Russie, c’est le Sénat qui a adopté, à la grande majorité, une résolution visant à une « levée progressive et sectorielle » des sanctions. Les sénateurs visent particulièrement les sanctions économiques et celles contre les personnes privées. Le vote en faveur de la résolution a été précédé par un voyage du président du Senat, Gerard Larcher, à Moscou à la tête d’une délégation de responsables français.

La résolution à l’Assemblée nationale a été portée par Thierry Mariani de Les Républicains ; au Sénat, c’est Yves Pozzo di Borgo (UDI-UC) et Simon Sutour (socialiste républicain) qui l’ont déposée. Cette offensive des « amis » de la Russie en France, vise à faire pression sur le Conseil européen des 28 et 29 juin prochains qui doit décider de la poursuite ou non des sanctions contre la Russie. Le sanctions sont décidées pour une période de six mois et doivent être votées à l’unanimité.

Pour les deux sénateurs, il s’agit d’envoyer « au Gouvernement un double message » : « mettre en évidence les limites de la situation actuelle, qui ne saurait être indéfiniment perpétuée, et donc la nécessité d’avancer, tout en proposant une solution à la fois concrète et réaliste de ‘ sortie de crise’ ».

Par cette proposition de résolution, adoptée par 302 voix pour (LR, PS et Front de gauche) et 16, voix contre, le Sénat :

  • réaffirme son attachement indéfectible à l’intégrité territoriale, à la souveraineté et à l’indépendance de l’Ukraine et condamne l’annexion de la Crimée par la Russie ;
  • regrette la détérioration des relations entre l’Union européenne et la Russie et considère que le rétablissement de relations confiantes et solides est indispensable pour relever les défis communs et aboutir au partenariat stratégique avec la Russie que le Sénat appelle de ses vœux ;
  • invite le Gouvernement (...) à réévaluer les sanctions diplomatiques et politiques et à préconiser en particulier la reprise des discussions en vue de la tenue, dans un premier temps, de réunions bilatérales de haut niveau entre les États membres de l’Union européenne et la Russie ;
  • invite le Gouvernement à appeler ses partenaires européens à lever sans délai les sanctions individuelles visant les parlementaires russes, qui constituent un obstacle au dialogue parlementaire et politique ;
  • invite le Gouvernement à s’assurer que l’allègement ou la levée de sanctions européennes s’accompagne nécessairement de mesures du même ordre de la part de la Fédération de Russie.

Bien que ces résolutions, adoptées contre l’avis du gouvernement français, n’aient pas force de loi, comme l’ont souligné les élus français, il s’agit là d’un « signe très fort » dont le gouvernement devra tenir compte.

Merci également de signer la pétition :
À Varsovie, ils préparent la guerre. Sortons de l’OTAN !
http://sortirdelotan.fr/form/form_petition2.php

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet