Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité

Marchés financiers : la folie avant le krach

La rédaction
visites
1195
commentaire

Le cafouillage de Wall Street suite au tweet de la soi-disante Armée syrienne électronique (ASE) le 23 avril (« Flash : deux explosions à la Maison-Blanche, Obama blessé  ») et les folles attentes des marchés suspendus aux lèvres du patron de la BCE Mario Draghi aujourd’hui, montrent à quel point la rationalité a cédé la place à la volatilité en bourse.

JPEG - 22.7 ko
Krach éclair du Dow Jones le 23 avril 2013

Dans le premier cas, l’absence de rationalité est due à l’hégémonie des algorithmes de calculs employés pour le trading à haute fréquence (HFT) par les banques d’investissement et universelles. Ainsi, les robots-lexico (ou toxico ?) qui ont « lu » le tweet de l’Associated Press (AP), piraté par l’ASE, ont provoqué en moins de trois minutes une chute de 130 points du principal indice boursier new-yorkais, correspondant à une perte de capitalisation boursière de 150 milliards de dollars !

PNG - 56 ko
Les taux d’intérêt de la BCE
Avec le taux directeur en bleu (opérations principales de refinancement).

Dans le deuxième cas, un CAC-40 qui s’excite pendant deux jours, avec une croissance de 5 % pour atteindre son plus haut niveau depuis le début de l’année, salivant à la seule idée que le patron de la BCE Mario Draghi pourrait enfin, après 9 mois d’attente, baisser le principal taux directeur de la « poubelle de Francfort » (dénommée ainsi en raison de l’immense quantité de titres toxiques qu’elle détient) en-dessous des 75 points actuels.

En attendant le nouveau krach, les banques spéculent à tout va sur les marchés (à la baisse comme à la hausse) au lieu de prêter à l’économie réelle, et ce pendant que le chômage progresse, aussi rapidement que les cures d’austérité.

Petit rappel : la solution n’attend que vous !

Signez l’Appel pour un Glass-Steagall global, tout de suite !

Voir le commentaire

  • petite souris • 26/04/2013 - 15:53

    un petit séisme avant le grand ....
    comme pour la ceinture de feu
    on s’attend donc au pire

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide