Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 11 décembre - Miracle économique chinois : l’importance de la séparation stricte des banques Lire Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire
Accueil Actualité

Médicaments génériques : MSF prie l’Inde de ne pas céder aux pressions d’Obama

La rédaction
visites
1471
commentaire
JPEG - 37.6 ko
Une pharmacie à Mumbai en Inde
Crédit : Getty Images

Les États-Unis se démènent pour forcer l’Inde à changer sa législation concernant la production de médicaments génériques pour les populations les plus pauvres. Inacceptable pour Médecins sans frontières (MSF) qui dans un communiqué le 26 septembre a sommé l’Inde de ne pas céder aux pressions.

MSF a révélé que le gouvernement Obama, agissant sous la pression des grandes sociétés pharmaceutiques américaines, a tenté de convaincre le Premier ministre indien Narendra Modi lors de sa récente visite aux Etats-Unis de changer les lois du pays sur les brevets permettant la production de médicaments génériques à bas prix pour les pays les plus pauvres. Les compagnies américaines estiment que le régime indien sur la propriété intellectuelle nuit à leurs intérêts.

Pour sa part, MSF précise que :

La production de médicaments à un prix abordable est une source d’approvisionnement vitale pour les opérations d’aide médicale humanitaire de MSF et pour des millions de gens dans les pays en voie de développement. Les lois indiennes sur les brevets et ses politiques ont stimulé une compétition robuste dans la production de génériques au cours de la dernière décennie, qui a conduit à une substantielle baisse des prix des médicaments, de 90 % dans le cas du sida. Le monde ne peut pas se permettre de voir disparaître la pharmacie indienne, au profit des intérêts commerciaux américains.

MSF révèle que les Etats-Unis ont ouvert une enquête sur le régime indien de propriété intellectuelle et que le représentant des Etats-Unis pour les Affaires commerciales (USTR) a de nouveau placé l’Inde sur sa liste prioritaire de pays sous surveillance et annoncé un audit dans ce domaine, indiquant ainsi la possibilité de sanctions américaines contre l’Inde.

L’Inde a déjà « changé ses lois en 2005 pour les mettre en conformité avec les règles de l’OMC », poursuit MSF, « et reste dans le cadre réglementaire concernant le commerce international et le droit de la propriété intellectuelle ».

L’ONG ajoute que « les lois et la politique indienne dans ce domaine sont étroitement observées par les BRICS et autres pays en voie de développement », et que « l’Afrique du Sud et le Brésil pensent même réformer leurs propres lois pour limiter les abus du système de brevets ». Elle invite le Premier ministre Modi à maintenir le rôle avant-gardiste de l’Inde dans la promotion de la santé pour tous et à résister aux pressions américaines.

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide