Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Députés et militaires américains s’opposent à une intervention contre la Syrie

La rédaction
visites
835

La vidéo de la conférence de presse sous-titrée en français est disponible ici


Le député républicain américain Walter Jones à la Chambre des représentants a tenu une Conférence de presse sur la Syrie mercredi le 20 décembre à Washington D.C., accompagné de Charles Rangel, également député (démocrate) à la Chambre des représentants, et de deux militaires à la retraite, le Colonel W. Patrick Lang et le Lieutenant-Colonel Anthony Shaffer.

Jones et Rangel ont tenu à rappeler au Président Obama que, conformément à la Constitution américaine, le Président des Etats-Unis doit disposer de l’autorisation explicite de la part du Congrès. La conférence de presse était présidée par Jeffrey Steinberg de Executive Intelligence Review (EIR), un hebdomadaire fondé par l’économiste américain Lyndon LaRouche.

Plusieurs médias étaient présents, dont Associated Press, Politico, Russia Today, Hispan TV et World Daily Net (WDN), qui a couvert la conférence de manière détaillée, notamment la résolution introduite par Jones à la Chambre des représentants (HCR 107), appelant explicitement à la destitution du Président Barack Obama en cas d’action militaire sans accord préalable du Congrès.

L’article de WDN cite également le colonel W. Patrick Lang (USA-ret.), l’ancien directeur de la DIA (Defense Intelligence Agency) pour la région Moyen-Orient, qui a déclaré que l’administration Obama s’orientait vers une intervention militaire en Syrie car la situation sur le terrain diffère complètement de ce qu’on présente dans la grande presse, et que le régime Assad n’est pas du tout sur le point de tomber.

La chaîne télé iranienne en langue espagnole Hispan TV a également couvert la conférence, rapportant que plusieurs députés américains avaient envoyé une lettre au Président Obama l’exhortant à n’entreprendre aucune action militaire contre la Syrie sans l’autorisation explicite du Congrès, et affirmant que la campagne sur les armes chimiques est aussi douteuse que celle qui avait précédé la guerre en Irak.

HispanTV cite également Rangel, qui a rappelé que la Syrie ne pose aucune menace à la sécurité nationale des Etats-Unis et que si quelqu’un pensait le contraire il lui faudrait d’abord se présenter devant le Congrès pour prouver que c’était bel et bien le cas.


La vidéo de la conférence de presse sous-titrée en français est disponible ici


Contactez-nous !