Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Messages des Etats-Unis à la conférence de l’Institut Schiller du 13-14 juin 2015 à Paris

La rédaction
visites
355
JPEG - 107.5 ko

Voici quelques messages parvenus des États-Unis à la conférence internationale de l’Institut Schiller à Paris le 13-14 juin 2015.

Notre combat pour déclassifier les 28 pages sur le 11 septembre

Message de Walter Jones, sénateur républicain de la Caroline du Nord

JPEG - 14.5 ko
Le député républicain Walter Jones.
Crédit : LPAC-TV

Je suis Walter Jones, je représente le 3ème district de Caroline du Nord à la Chambre des représentants des États-Unis. Aujourd’hui est un jour spécial, un jour pour la vérité et l’honnêteté, un jour pour l’intégrité au sein de notre gouvernement. Je veux remercier le sénateur Rand Paul, le sénateur Ron Wyden et le sénateur Kirsten Gillibrand, pour s’être engagés et pour nous avoir rejoints du côté du Sénat en reproduisant ce que nous avons fait à la Chambre. A la Chambre nous avons déposé le projet de loi H.R.14, et cela fait déjà la deuxième fois en deux Congrès. Il s’agit d’une résolution demandant au Président de tenir sa promesse aux familles des victimes du 11 septembre et de déclassifier les 28 pages.

J’ai lu les 28 pages, et les 28 pages n’ont rien à voir avec la sécurité nationale, rien, sinon je ne serais pas debout ici. Elles traitent des relations et de la participation aux attentats du 11/9. Donc, pour moi personnellement, ce qui se passe aujourd’hui, avec le Sénat qui prend la tête des opérations — et encore, je remercie le sénateur Rand Paul, il a mentionné aujourd’hui que je l’ai appelé à plusieurs reprises pour l’impliquer, mais nous savions que ce serait un long processus. Nous savions que ce ne serait pas possible en trente jours ou six mois. Mais plutôt que nous pourrions continuer de battre le rappel, cela a créé un énorme battage du côté du Sénat aujourd’hui !

Nous avons le sénateur Bob Graham, qui a été très clair sur cette question depuis des années ; maintenant vous avez les sénateurs Rand Paul, Gillibrand et Wyden qui se sont réunis. Nous devons continuer de battre le rappel. Et je souhaite que les citoyens de New York et New Jersey, et de tous les Etats autour, soutiennent et encouragent leur délégation à se joindre à cet effort pour apporter la paix, autant que l’on peut, aux familles des victimes du 11/9 et pour dire la vérité au peuple américain.

Votre conférence sera essentielle

Message de Richard Black, sénateur d’État de Virginie.

JPEG - 19.4 ko
Le sénateur d’Etat Richard Black de Virginie.
Crédit : LPAC-TV

J’aimerais vous souhaiter la bienvenue à tous à cette conférence à Paris. Nous sommes dans des temps extrêmement périlleux, tant financièrement que militairement.

Depuis la Grande Dépression de 2007, le monde est entré dans une période de débauche monétaire sans précédent. L’impression d’argent menace l’ensemble de l’architecture financière mondiale. Sur le plan militaire, les Etats-Unis ont laissé l’Arabie Saoudite et la Turquie mener l’OTAN dans une stratégie dangereuse de changements de régime.

Ceci a engendré les deux plus sinistres armées terroristes de l’histoire moderne : ISIS et l’Armée de la Conquête. L’Armée de la Conquête est bâtie autour d’Al Qaeda en Syrie, la force même qui a attaqué les Etats-Unis et assassiné 3.000 Américains le 11 septembre 2001. Ces deux forces menacent l’existence même de l’Europe. En juin, le président turque Erdogan a prévenu ses opposants qu’il ne laisserait personne éteindre les feux de la conquête qui brûlent dans le cœur d’Istanbul depuis 562 ans. Sa déclaration célébrait l’un des pires crimes de guerre de l’histoire humaine : le sac de Constantinople en 1453, où les Turcs ont assassiné et violé des Chrétiens dans la ville pendant des semaines, avant de vendre comme esclaves quelques 30.000 survivants.

L’Europe ne doit pas ignorer les mots d’Erdogan, ni son Armée de la Conquête. Le monde doit trouver un nouveau paradigme.

Cette conférence est une opportunité pour trouver une nouvelle voie, une voie urgemment nécessaire.

Le rôle crucial de l’Allemagne pour empêcher une guerre mondiale

Message de Lyndon LaRouche, économiste et homme politique américain.

JPEG - 19.7 ko
L’économiste américain Lyndon LaRouche.
Crédit : LPAC-TV

Comme vous le savez, je suis Lyndon LaRouche, et je vous parle depuis la Virginie, à l’occasion de cette conférence qui a lieu en France. C’est ma femme Helga qui a insisté pour que j’intervienne. Et je suis certain que d’autres, notamment de France, seront en mesure d’approfondir ce que je vais dire.

Le point essentiel en Europe est actuellement l’Allemagne : des forces importantes sont prêtes, si Merkel continue dans la voie dans laquelle elle est engagée, à intervenir afin d’empêcher un conflit militaire entre la Russie et l’Allemagne.

L’attitude de l’Allemagne est fondamentale en raison de la place qu’occupe son économie aujourd’hui. Malgré tous les problèmes économiques qu’elle rencontre, l’Allemagne reste une économie de premier rang en Europe. Par conséquent, si les principaux acteurs de l’économie allemande décidaient d’exercer leur influence dans cette situation, alors l’Allemagne pourrait être amenée à prendre des mesures permettant d’empêcher un conflit entre l’Europe – et plus particulièrement l’Allemagne – et la Russie. Cela serait probablement suffisant pour contrecarrer toute tentative de la part de l’Empire britannique et de son laquais Obama de lancer une guerre thermonucléaire, comme ils tentent de le faire actuellement.

C’est pourquoi vous qui prenez part à cet événement en France devriez portez une attention particulière à ce processus, car il est dans notre intérêt à tous. Car si une guerre thermonucléaire devait être déclenchée, sous les auspices de Barack Obama, les conséquences en seraient probablement irréversibles. Quelques êtres humains survivraient peut-être, mais le système de société tel que nous le connaissons serait largement anéanti.

Il est donc très urgent que nous poussions l’Europe et les nations européennes à rompre avec cette dynamique auto-destructrice. La nation la plus à même de le faire est l’Allemagne, avec ces forces qui agissent pour défendre l’économie allemande. Cela suffirait pour stopper l’action d’Obama, si bien sûr la population américaine se levait également.

Si nous n’y parvenons pas, il ne fait aucun doute que l’espèce humaine disparaîtra, dans une large mesure, et de façon soudaine. Ce ne sera pas une longue guerre conventionnelle : ce sera rapide, dévastateur, plus dévastateur que jamais. La planète telle qu’on la connaît aujourd’hui sera soudainement anéantie.

Je travaille sur la question, depuis les Etats-Unis. Je travaille également pour encourager certaines personnes à travers le monde, qui me considèrent comme une autorité en la matière, à répondre à mon appel. Et dans le cas où ils y répondent, à agir afin de neutraliser Obama dans sa tentative de lancer une guerre thermonucléaire, au service de l’Empire britannique. C’est la condition pour sauver la civilisation ; sans cela, nos chances sont très maigres.

C’est pourquoi je voudrais encourager ceux qui participent en ce moment à cette conférence à contribuer à cette initiative, depuis leur propre pays, et à mettre tout en œuvre pour que l’Allemagne sorte enfin avec cette logique destructrice.

L’alliance entre Obama et les Britanniques représente pour l’humanité une menace sans précédent dans son histoire ; aucun analyste compétent n’en douterait. Les prochaines semaines peuvent voir se déclencher l’extermination d’une bonne partie de l’humanité.

Voilà ce que je voulais vous dire ; c’est la réalité. Et j’ai raison !

Contactez-nous !