Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Modi lance sa campagne nationale pour une « Inde propre »

La rédaction
visites
1002
JPEG - 243.3 ko
Modi appelle les indiens à nettoyer leur pays
Revenant à l’un des principaux objectifs de Mahatma Gandhi, Narendra Modi s’est armé d’un balai et est descendu dans la rue pour lancer sa campagne nationale pour une "Inde propre".

De retour de sa tournée aux Etats-Unis, où il a pu nouer un contact sans précédent avec le peuple américain, le Premier ministre indien Narendra Modi a entamé une série de messages radiophoniques, les mann ki baat (paroles de mon cœur), des messages appelés à devenir, comme les célèbres Conversations au coin du feu du Président américain Franklin Roosevelt au cours des années 1930, une émission radio hebdomadaire de 15 minutes pouvant toucher plus de 99 % de la population.

Modi a expliqué que les Indiens devaient prendre conscience que l’Inde appartient à tous les Indiens. A propos des enfants handicapés, il a déclaré qu’ils feront eux aussi partie de l’effort pour le développement du pays puisque ce dernier appartient à tout le monde, sans exception. « Leur bien-être dépendra non seulement de leur famille mais de toute la société », a-t-il déclaré. Des événements sportifs seront également organisés pour eux et il s’est engagé à y assister personnellement.

Il a insisté sur le fait que les Indiens ne doivent jamais penser qu’ils sont faibles, parce qu’ils sont dotés d’immenses talents et d’une immense force :

Tout ce que nous devons faire est de comprendre nos forces. Vous savez, nos scientifiques ont entrepris avec succès la mission vers Mars, à un coût minimal. Rien ne nous manque en termes de compétences. Nous avons seulement oublié notre force.

Modi a ensuite annoncé son programme pour une « Inde propre » (Swachh Bharat), déjà l’un des principaux objectifs de Gandhi, qui n’a malheureusement jamais été atteint. Cette campagne a été lancée fort à propos le 2 octobre, jour de l’anniversaire de Mahatma Gandhi, et vise à nettoyer le pays de fond en comble d’ici 2019, année du 150e anniversaire de la naissance du père de l’Inde moderne. A part la discrimination des castes et des religions, Gandhi s’est battu pour deux choses, a fait remarquer Modi : la liberté et la propreté.

« La première [la liberté] est le cadeau qu’il [Gandhi] nous a fait, la seconde [la propreté] celui que nous lui ferons. »

Le problème de la propreté est une question de vie ou de mort pour de nombreux Indiens, notamment à cause de la pollution de l’eau et des maladies qui y sont reliées.

Dès juillet, lorsqu’il était venu célébrer son triomphe électoral sur les bords du Gange, Modi avait promis de réussir là où nombre de ses prédécesseurs ont échoué : nettoyer le fleuve sacré des hindous devenu un immense égout.

Cependant, s’il garantit l’engagement de l’Etat pour construire les infrastructures nécessaires pour le traitement des eaux usées, il demande en retour que toute la population s’engage elle aussi à agir là où elle le peut.

La mortalité infantile a considérablement baissé en Inde au cours des dernières années, en particulier dans la province de Gujarat dont Modi était Ministre-en-chef, mais le fait demeure que près du quart de tous les enfants qui meurent encore dans le monde avant l’âge de cinq ans sont indiens. (1,5 million d’enfants indiens sur 6,3 millions d’enfants dans le monde selon les chiffres de l’ONU.)

Les principales causes de mortalité chez les enfants dans le monde sont la pneumonie (18 % des décès) suivie de la diarrhée, avec 11 % des décès. Cette dernière est bien entendue liée à l’insalubrité de l’eau, et dans le cas de l’Inde la diarrhée est responsable de 13 % des décès chez les enfants en 2010, selon l’UNICEF.

Selon le recensement de 2011, 53 % des foyers indiens n’ont pas de toilettes, et dans les régions rurales ce chiffre atteint les 78 % pour certaines provinces. Cela ne prend pas en compte les nombreux enfants abandonnés dans les villes, qui doivent se soulager dans la rue à la plus grande indifférence de la part de leurs concitoyens.

Modi a donc appelé plusieurs personnalités, dans le domaine du sport et du cinéma notamment, à se joindre à son effort pour sensibiliser la population indienne à cette campagne. Il a demandé que tous les Indiens fassent de l’Inde propre leur priorité et un objet de fierté, en se débarrassant de leur résignation à cet égard.

Contactez-nous !