www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Notre Village se meurt, le cas de Mijoux dans l’Ain

La rédaction
616 visites | 1 commentaire

Il n’y a pas que le FMI qui utilise un mauvais logiciel de prévision économique, il y a aussi le département de l’Ain.

JPEG - 102.1 ko

Administrant l’austérité venue d’en haut, le bureau du président du département vient de prendre la décision de supprimer la remontée mécanique (télésiège) de Mijoux, village montagnard de 400 âmes, permettant de relier la commune au domaine skiable de Mont Jura. Cette économie de bout de chandelle (20 000€) [*], plonge la commune dans le désarroi et entraîne une avalanche de conséquences dévastatrices pour ce territoire déjà fragile. En effet, sans télésiège, c’est la centaine d’emplois restant qui disparaîtra subitement.

Des commerçants font déjà leurs valises… N’ayant aucun moyen de recours, la population et son Maire, Jean-Yves Lapeyrère, ont décidé de se faire entendre en sollicitant le ministre du Redressement productif et en lançant cette pétition :

http://www.avaaz.org/fr/petition/NON_a_la_fermeture_du_telesiege_Val_Mijoux_et_NON_a_la_mort_de_la_vallee_de_la_Valserine/

Hélas, Mijoux n’est qu’un coin de notre territoire parmi tant d’autres où l’abandon économique de la puissance publique rend la vie impossible et désertifie le pays au lieu de le développer. Pour rompre cette spirale infernale et revenir à une politique d’aménagement du territoire et d’emplois qualifiés, il faut reprendre le contrôle du crédit et de la finance !


[*Évidemment, au télésiège se substitue un mode de transport doux, pratique et économique... des cars !

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Le choix de la rédaction
Autres articles
Plus d'articles

Voir le commentaire

Vos commentaires

  • Le 22 janvier 2013 à 20:16
    par Eric

    Si la France était une démocratie et non un gouvernement faussement représentatif, ce sont les habitants des communes qui se prononceraient sur les choses qui les concernent directement et non les présidents de département.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet