Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Nouvelle Solidarité N°4/2013 : L’Etat saisit le remboursement de Jacques Cheminade !

visites
503

C’est fou à quel point un « petit journal », sur 8 pages et sans publicité, peut être intéressant !

• L’ETAT SAISIT LE REMBOURSEMENT DE JACQUES CHEMINADE… CONTRE-ATTAQUEZ AVEC DES DONS A SOLIDARITE & PROGRES ! Dans ce qui apparaît désormais comme un acharnement politique caractérisé, l’Etat français vient de ponctionner les deux tiers du remboursement des frais de campagne de Jacques Cheminade qui, comme en 1995, est le candidat dont les dépenses ont été, de loin, les plus modestes. Cette « compensation » est effectuée, officiellement, dans le but de récupérer les 153 000 euros (plus les intérêts) versés par l’Etat en 1995 au titre de l’avance forfaitaire que perçoivent les candidats ayant obtenu leurs 500 parrainages. Communiqué de Solidarité & Progrès (p. 3).

JPEG - 89.6 ko

• 18 ANS D’ACHARNEMENT CONTRE CHEMINADE : QUAND L’ETAT FRANÇAIS OUTREPASSE LE DROIT. En suivant le fil chronologique de l’affaire Etat français vs Cheminade, vous découvrirez comment la petite oligarchie française (supplétive de l’oligarchie financière internationale) s’octroie tous les pouvoirs pour liquider un adversaire jugé menaçant pour ses acquis (p. 2).

• REFORME BANCAIRE : LE GLASS-STEAGALL ACT HANTE L’ASSEMBLEE NATIONALE. Par Rémi Lebrun. La loi de séparation des activités bancaires promise par Hollande vient d’être votée à l’Assemblée nationale. Clairement, ce qui aurait pu être la mise à l’écart de la prédation financière de notre économie est une réforme ne réformant rien. La filialisation des activités jugées « non utiles à l’économie », proposée par le projet de loi du ministre de l’Economie Pierre Moscovici, ne sépare rien (p. 5). A SIGNER : L’APPEL à un Glass-Steagall global (p. 8).

• CREDIT PRODUCTIF. L’aveu que la France n’atteindra pas les 3 % de déficit et qu’elle sera probablement en récession cette année, doit nous conduire à rouvrir le débat afin de définir quelle politique économique nous permettra de relancer la croissance, réindustrialiser le pays et rétablir le plein emploi productif. Voici ce que Jacques Cheminade proposait déjà pendant la présidentielle ! (p. 6)

• GUERRE DES DRONES, ASSASSINATS CIBLES, BENGHAZI : OBAMA SUR LE BANC DES ACCUSES. Rien ne changera dans le monde si l’on ne change pas les Etats-Unis. Le point sur la lutte pour faire revenir l’Amérique à l’intention de la Constitution léguée par les Pères fondateurs. Le 25 janvier, une cour d’appel de Washington D.C. surprenait tout le monde en condamnant Barack Obama pour violation de l’équilibre des pouvoirs cher à la Constitution américaine. Obama condamné en justice pour viol de la Constitution (p. 6) ; Le mémo qui fait éclater le scandale des assassinats ciblés (p. 6) ; Attaque sur le consulat américain de Benghazi : Interrogations sur l’absence de réaction d’Obama (p. 7).

• DANS LES MEDIAS : Cheminade chez Taddeï. « La guerre contre la finance a-t-elle commencé ? » Le mardi 12 février, sur France 3, Frédéric Taddeï, pour l’émission Ce soir (ou jamais !), avait invité Jacques Cheminade, Myret Zaki (journaliste financière suisse), Valérie Rabault (Députée PS), Edgar Morin (philosophe, sociologue), Olivier Berruyer (actuaire), François Lenglet (France2) et Marc Touati (ex-Natexis) pour parler de la réforme bancaire (p. 8).

Abonnez-vous !

Nouvelle Solidarité est entièrement conçu et produit par des militants et des bénévoles.

A vous de le faire exister :

  1. en vous abonnant,
  2. en adhérant (en ligne) à Solidarité et Progrès
  3. en mensualisant vos dons.
Contactez-nous !