Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Nouvelle Solidarité N°5/2013 : François Hollande s’immolera-t-il par l’austérité ?

visites
630

C’est fou à quel point un « petit journal », sur 8 pages et sans publicité, peut être intéressant !

• L’ETAT VEUT RUINER JACQUES CHEMINADE ET SOLIDARITE & PROGRES. SOYEZ 20000 DONATEURS POUR LA CONTRE-ATTAQUE ! Le ministère de l’Intérieur vient de saisir le remboursement présidentiel de Jacques Cheminade. Cette saisie porte atteinte à l’égalité républicaine et à la pluralité démocratique. Lors de l’élection présidentielle de 1995, le compte de campagne de Jacques Cheminade a été invalidé par le Conseil constitutionnel présidé par Roland Dumas. Depuis, l’Etat lui réclame le remboursement des 150 000 euros qu’il lui avait avancés pour sa campagne, plus 20 000 euros d’intérêts, soit 170 000 euros. A l’époque, le Conseil constitutionnel a jugé irréguliers les prêts de particuliers reçus par sa campagne, au motif qu’ils étaient sans intérêts. Un jugement sans fondement : le code civil lui-même définit le prêt par l’intention de rembourser et pas du tout par la présence d’intérêt ! Le responsable de cet artifice, Roland Dumas, a reconnu depuis qu’il avait fait valider la même année les comptes de Balladur et de Chirac alors que ceux-ci étaient, eux, véritablement irréguliers ! Lors de la procédure, Jacques Cheminade ne fut pas autorisé à se défendre lors d’une audience et n’avait aucune possibilité de faire appel du jugement du Conseil constitutionnel. Deux droits fondamentaux que garantit pourtant la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Aujourd’hui, il conteste la légalité de la procédure avec une Question prioritaire de constitutionnalité (QPC) actuellement en jugement. Mais l’Etat n’a pas attendu le verdict et vient de saisir le remboursement de sa campagne de 2012 : sur les 250 000 euros de remboursement validé par la Commission de contrôle, le ministère de l’Intérieur, sur instruction de l’administration fiscale, a prélevé 170 000 euros. La saisie de cet argent, qui devait permettre de rembourser les prêts que son parti avait consentis à sa campagne, est une véritable sanction politique et financière contre Jacques Cheminade et met en péril Solidarité & Progrès, le mouvement politique qu’il a fondé. A travers le remboursement des frais de campagne, c’est l’égalité républicaine et la pluralité démocratique qui sont en jeu. REAGISSEZ IMMEDIATEMENT : En faisant un don à Solidarité & Progrès, en signant la pétition sur change.org et en mobilisant vos réseaux pour faire pareil. Les banques veulent le faire taire. Grâce à vos dons, il pourra parler ! (p. 8)

JPEG - 880.4 ko

• FRANCOIS HOLLANDE S’IMMOLERA-T-IL PAR L’AUSTERITE ? Pour Jacques Cheminade, il est hélas « clair que face à la crise, l’Elysée et Matignon, faute de stratégie offensive, se livrent pieds et poings liés à ceux qui imposent une austérité destructrice à l’échelle européenne et mondiale. Ne prenant pas le risque d’affronter les détenteurs du pouvoir financier, ils contribuent à la baisse du pouvoir d’achat d’une grande majorité des Français et à l’érosion de plus en plus rapide des solidarités populaires » (p. 2).

• SALLE COMBLE POUR JACQUES CHEMINADE A SAINT-RAPHAEL. Le 21 février, près de 250 personnes ont participé à une réunion publique organisée à Saint-Raphaël (Var), à l’initiative du Dr Louis Reymondon, avec la participation du député-maire de la ville, l’UMP Georges Ginesta, et de la conseillère régionale PACA et secrétaire nationale du PS, Elsa Di Méo. Thème de la conférence-débat, la nécessaire séparation des banques. Un Jacques Cheminade très écouté du public, comme l’attestent l’article et l’entretien publiés dans Var-Matin. (p. 3)

• L’ITALIE REJETTE L’AUSTERITE MAIS DERIVE VERS LE POPULISME. L’étrange chant du grillon. Les 24 et 25 février, les Italiens ont voté. La bonne nouvelle, c’est qu’il s’agit d’un rejet total de la politique d’austérité draconienne imposée par l’UE. La mauvaise, c’est que cette colère populaire risque d’être canalisée vers un mouvement fascisant et décroissant digne d’une autre époque. (p. 2)

• DOSSIER : TRENTE ANNÉES DE CROISSANCE ? OUI, ON PEUT LE REFAIRE ! Les Trente Glorieuses évoqué par Fourastié, beaucoup en parlent, mais peu savent quelles sont les conceptions économiques qui ont inspiré cette période de croissance exceptionnelle. L’impulsion est venue du New Deal de Franklin Roosevelt et de la mobilisation de guerre américaine, via les vastes échanges qui se sont organisés, principalement entre la France et les Etats-Unis autour du Plan Marshall. Christine Bierre démontre pourquoi Karine Berger et Valérie Rabault se trompent lourdement lorsqu’elles affirment que les Trente glorieuses sont devant nous sans proposer un retour au crédit productif public (p. 4-5).

• CACHEZ-MOI CETTE HYPERINFLATION. Depuis longtemps, nous avons démontré dans nos colonnes comment la politique actuelle de planche à billets des banques centrales conduit fatalement à l’hyperinflation. Avec les nouvelles orientations des banques centrales japonaise, anglaise et américaine, le débat fait rage (p. 6). Dans son éditorial du Point, Pierre-Antoine Delhommais affirme que, sous la direction de Ben Bernanke, la Réserve fédérale américaine est devenue un vaste schéma de Ponzi, bien pire que celui qui a conduit l’escroc Bernard Madoff en prison (p. 6).

• CHUTE D’ASTEROIDES : LA RIPOSTE S’ORGANISE. Alors que Lyndon LaRouche aux Etats-Unis ou Jacques Cheminade en France sont moqués pour avoir osé soulever la question, deux « cadeaux » du ciel viennent brutalement rappeler l’humanité à ses responsabilités. Pour l’ESA, la traque des astéroïdes devient une réalité (p. 7). Car la Russie a été frappée le 15 février par l’explosion d’une météorite à une vingtaine de kilomètres d’altitude au-dessus de la région de Tcheliabinsk. Près de 1500 personnes ont été blessées et 4300 immeubles endommagés dans six villes des environs (p. 7)

Abonnez-vous !

Nouvelle Solidarité est entièrement conçu et produit par des militants et des bénévoles.

A vous de le faire exister :

  1. en vous abonnant,
  2. en adhérant (en ligne) à Solidarité et Progrès
  3. en mensualisant vos dons.
Contactez-nous !