www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Nucléaire

Nucléaire : l’Inde prend les devants avec sa filière à neutrons rapides

La rédaction
905 visites
JPEG - 68.6 ko

Le directeur du Conseil scientifique du Premier ministre indien, C.N.R. Rao, a déclaré à des journalistes à Bangalore que le prototype de surgénérateur indien de 500MW (le PFBR, un réacteur semblable au réacteur français SuperPhénix fermé en décembre 1998 par le gouvernement Jospin) est prêt à entrer en service au début de l’année prochaine. Il a dit que le réacteur à neutrons rapides, en construction au Centre Indira Gandhi pour la recherche atomique (IGCAR) à Kalpakkam, près de Chennai, est le premier de ce type en Inde, et que « s’il s’avérait un succès, nous deviendrons un chef de file dans l’énergie nucléaire avec cette technologie entièrement nouvelle, que nous avons maîtrisée ». Le réacteur a été entièrement conçu par IGCAR.

Le PFBR indien est un surgénérateur à sels de sodium fondus qui utilise des oxydes d’uranium appauvri et du plutonium, connus sous le nom de MOX, comme combustible. Une couverture fertile contient de l’uranium appauvri pour absorber l’excès de neutrons générés par les réactions de fission à l’intérieur du cœur du réacteur. Au bout de quelques années, les éléments de la couverture sont retraités pour en extraire le plutonium, qui sera utilisé pour alimenter les futurs surgénérateurs. Tandis que les palettes de combustibles seront placés au cœur du réacteur, les éléments de la couverture fertile resteront autour de la paroi du réacteur. Le PFBR aura 181 assemblages combustibles et 120 éléments de couverture.

Le complexe de fabrication du combustible nucléaire Hyderabad fabrique les grappes de combustible du réacteur, qui sont ensuite assemblées dans un atelier de l’IGCAR. Deux autres tranches de 500MW du même type de réacteur sont actuellement en construction. L’Inde souhaite construire six surgénérateurs de ce type d’ici 2020.

La prochaine série de PFBR sera recouverte de thorium-232. Une couverture fertile de thorium autour du combustible à l’intérieur du PFBR serait convertie en uranium-233, fissile, qui peut être ensuite extrait pour servir comme nouveau combustible. Les réacteurs indiens de troisième génération devraient utiliser de l’uranium comme combustible, plus du thorium dans leur couverture fertile. Plusieurs scientifiques spécialisés dans le nucléaire estiment qu’un programme nucléaire utilisant du thorium permettrait de produire de l’électricité pour une période allant jusqu’à 600 ans.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Page spéciale
Non à la COP21, le sommet de la dépopulation !

Si le monde est réduit aux seules énergies renouvelables, qui par leur faible densité et leur caractère intermittent permettent de produire beaucoup moins que les combustibles fossiles et le nucléaire, la capacité d’accueil de la Terre se réduira brutalement à un milliard d’êtres humains !

En savoir plus
Le choix de la rédaction
Autres articles
Plus d'articles

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet