www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Guerre

Obama a forcé Hillary Clinton à mentir sur l’affaire Benghazi

La rédaction
1730 visites | 3 commentaires
JPEG - 52.3 ko

Dans son dernier livre Blood Feud (La vendetta), le journaliste Edward Klein livre son enquête sur l’inanimité féroce qui oppose les couples Obama et Clinton.

Dans le chapitre sur l’affaire de Benghazi publié le 22 juin dans les pages du New York Post, Klein passe en revue la façon dont Obama a exigé que la secrétaire d’Etat Hillary Clinton désinforme non seulement le peuple américain mais le monde entier.

Le 11 septembre 2012, à 22h, Hillary Clinton, une des personnes les mieux informées sur ce qui venait de se passer, reçoit un coup de fil d’Obama. A cette heure tardive, Mme Clinton savait déjà que l’ambassadeur Chris Stevens et un responsable des communications avaient été tués lors de l’attaque contre le Consulat américain et que des terroristes avaient lancé une attaque aux mortiers contre le bâtiment annexe du consulat occupé par la CIA, une agression qui allait faire perdre la vie à deux autres Américains.

Klein : « Hillary Clinton n’avait aucun doute qu’une attaque terroriste venait d’être lancée contre les Etats-Unis le jour anniversaire du 11 septembre ». Pourtant, quand elle décroche le téléphone, elle découvre qu’Obama a d’autres préoccupations. « A deux mois des élections, il continuait à se vanter qu’il avait mis al Qaïda en fuite. Et si la vérité sur Benghazi était éventée, cet argument ne tenait plus, » affirme Klein.

Un des conseillers de Mme Clinton, cité dans le livre, rapporte qu’Hillary « fut épatée lorsqu’elle entendit le président évoquer l’attaque de Benghazi. (…) Obama voulait qu’elle déclare que l’attaque fut le résultat d’une manifestation spontanée pour protester contre une vidéo obscure sur internet qui se moquait du prophète Mohammed ».

D’après la même source, Hillary aurait rétorqué à Obama :

M. le Président, cette histoire n’est pas crédible. Entre autres choses, elle fait l’impasse sur le fait que l’attaque a eu lieu le 11 septembre.

Mais Obama n’a pas fléchi et ordonna : « Hillary, j’ai besoin que vous publiez un communiqué du Département d’Etat dès que possible ».

Hillary s’est rapidement ouverte à Bill Clinton sur cette affaire. Il estimait lui aussi que « personne n’allait croire à une histoire pareille » tout en ajoutant : « J’ai bien du mal à croire que le Président puisse prétendre qu’il ne s’agit pas de terrorisme ».

Bill Clinton s’interrogea alors s’il n’était pas préférable pour Hillary de démissionner de son poste de Secrétaire d’Etat. Rapidement le couple se rend compte que sa démission aurait coulé aussi bien la réélection d’Obama que les propres chances d’Hillary à pouvoir être candidate aux présidentielles de 2016. Le Parti démocrate ne lui aurait jamais pardonné d’avoir été la cause de la non-réélection d’Obama.

Il fallait donc manger son chapeau et faire, comme le réclama Obama, cette déclaration mensongère postée peu après 22h le 11 septembre 2012.

Pour l’économiste et homme d’Etat américain Lyndon LaRouche, bien qu’il existe toute une autre série de motifs majeurs, les aveux d’Hillary Clinton suffisent largement pour entamer une procédure de destitution.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Page spéciale
Guerre mondiale, il est minuit moins cinq

La City et Wall-Street fomentent la guerre pour éviter la refonte des institutions financières. Il nous faut changer la donne afin d’empêcher que la situation dégénère en catastrophe nucléaire.

En savoir plus
Le choix de la rédaction
Autres articles
Plus d'articles

Voir les 3 commentaires

Vos commentaires

  • Le 29 juin 2014 à 18:51
    par tobias

    parce-que vous trouvez que les aveux d’une menteuse patentée sont crédibles ?
    l’article me paraît très léger

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2014 à 19:47
    par petite souris

    de Guy Béart :
    Le premier qui dit se trouve toujours sacrifié
    D´abord on le tue
    Puis on s´habitue
    On lui coupe la langue on le dit fou à lier
    Après sans problèmes
    Parle le deuxième
    Le premier qui dit la vérité
    Il doit être exécuté.
    J´affirme que l´on m´a proposé beaucoup d´argent
    Pour vendre mes chances
    Dans le Tour de France
    Le Tour est un spectacle et plaît à beaucoup de gens
    Et dans le spectacle
    Y a pas de miracle
    Le coureur a dit la vérité
    Il doit être exécuté.
    A Chicago un journaliste est mort dans la rue
    Il fera silence
    Sur tout ce qu´il pense
    Pauvre Président tous tes témoins ont disparu
    En chœur ils se taisent
    Ils sont morts les treize
    Le témoin a dit la vérité
    Il doit être exécuté.
    ........................
    Combien d´hommes disparus qui un jour ont dit non
    Dans la mort propice
    Leurs corps s´évanouissent
    On se souvient ni de leurs yeux ni de leur nom
    Leurs mots qui demeurent
    Chantent "juste" à l´heure.
    L´inconnu a dit la vérité
    Il doit être exécuté.
    Un jeune homme à cheveux longs grimpait le Golgotha
    La foule sans tête
    Etait à la fête
    Pilate a raison de ne pas tirer dans le tas
    C´est plus juste en somme
    D´abattre un seul homme.
    Ce jeune homme a dit la vérité
    Il doit être exécuté.
    www.dailymotion.com/.../xejwtf_clip-le-premier-qui-d..www.dailymotion.com/.../xejwtf_clip...

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2014 à 14:06
    par gdfontaines

    C’est aujourd’hui ou jamais !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet