Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 11 décembre - Miracle économique chinois : l’importance de la séparation stricte des banques Lire Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire
Accueil Actualité

Obama à propos de l’Etat islamique : « Je n’ai pas de stratégie »

La rédaction
visites
489
commentaire
JPEG - 53.5 ko

Le président américain Barack Obama est retourné de vacances le 28 août à Washington pour expliquer lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche que même s’il a effectivement déclaré la guerre à l’Etat islamique (EI) et déjà ordonné plus de 100 sorties de bombardement contre des positions dans le nord de l’Irak, il n’a « pas de stratégie » pour vaincre cette entité !

Une semaine plus tôt, pourtant, son secrétaire à la Défense Hagel et son chef d’Etat-major Dempsey avaient qualifié l’EI de « menace stratégique » pour les États-Unis, et qu’il importerait de le combattre en collaboration avec les grands États de la région.

Le 8 septembre, le Congrès tiendra sa première séance de la rentrée et trois députés – le républicain Walter Jones et les démocrates Jim McGovern et Barbara Lee – ont demandé au président de la Chambre d’organiser tout de suite des auditions sur l’action militaire en Irak et en Syrie, qui relève de la responsabilité du Corps législatif. Le 30 août, la dirigeante du groupe démocrate Nancy Pelosi a soutenu l’initiative de ses trois collègues.

Par ailleurs, le quotidien britannique l’Independent et de nombreux journaux américains ont confirmé que les États-Unis partagent déjà – par intermédiaires interposés – des renseignements militaires sur l’EI avec les gouvernements syrien et iranien.

Si Obama veut échapper à la procédure de destitution qu’il mérite, il sera bien obligé d’adopter au plus vite une politique claire et transparente, respectant la Constitution américaine ainsi que le droit international.

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide