Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Plus américains qu’Obama, les dirigeants russes invoquent Roosevelt !

La rédaction
visites
1249

29 décembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Au cours de la session du Conseil d’Etat du 26 décembre à Moscou, et alors que la présidence Obama joue le jeu géopolitique britannique de l’affrontement avec la Russie, trois officiels du gouvernement russe ont cité comme idéal politique le président américain Franklin Roosevelt, celui qui brisa en son temps le fascisme financier propagé par la City de Londres.

Le gouverneur de la région de Lipetsk, Oleg Korolyov, a cité les efforts de Roosevelt pour s’assurer que les usines fonctionnent dans l’intérêt de leurs employés et de la population, et pas en faveur d’ « oligarques ». Le Président russe Dimitri Medvedev a lui mentionné le leadership mobilisateur de Franklin Roosevelt durant la crise de 1929, avant que le Premier ministre Vladimir Poutine ne reprenne ce thème en ouverture de son discours : « Puisque plusieurs collègues ont déjà soulevé la question de Franklin Delano Roosevelt, je vais me permettre une digression lyrique. Durant la Grande Dépression des années 1930, Roosevelt s’est exprimé régulièrement, toute les semaines, à la radio sur divers sujets, et pas uniquement sur les questions du travail [comme l’a mentionné Korolyov]. Son objectif principal était d’offrir son conseil à toute la nation afin d’inspirer confiance en l’avenir. A l’époque, la télévision n’existait pas vraiment et internet pas du tout. Nous disposons aujourd’hui de divers moyens pour travailler avec les organisations publiques et la société, mais nous ne les utilisons pas de manière efficace, et nous devrions faire cet effort. »

Contactez-nous !