Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

« Prédictions choc » de Saxo Bank : un impôt européen sur le patrimoine

La rédaction
visites
1664

Dans sa traditionnelle série de prédictions black swan (cygne noir ou « choc ») pour l’année 2014, Saxo Bank craint qu’un « impôt sur le patrimoine à l’échelle de l’Union Européenne [ne] laisse augurer le retour d’une économie de style soviétique ». Explication de la Saxo :

Affolée par la déflation et l’absence de croissance, la Commission européenne décrète un impôt sur le patrimoine à tous les individus disposant d’une épargne supérieure à 100 000 euros ou dollars au nom de la réduction des inégalités et pour réunir suffisamment d’argent afin de constituer un bouclier « anti crise ». Cela constitue le dernier pas vers un Etat européen totalitaire peu respectueux des libertés individuelles et du droit à la propriété. En de telles circonstances, il faut acheter des actifs réels et vendre les actifs intangibles surévalués.

Steen Jakobsen, chef économiste chez Saxo Bank commente cette prédiction (et les 9 autres) de la manière suivante :

Même si la probabilité de voir se réaliser n’importe quelle de ces prédictions est faible, elles sont déduites stratégiquement par des analystes de Saxo Bank à partir d’une série d’événements vraisemblables – même si improbables – sur les marchés ou de nature politique. Elles ne visent pas à communiquer une vision pessimiste. Il s’agit d’événements qui pourraient conduire au changement – espérons pour le mieux. (…) Comme sont les choses à l’heure actuelle, la richesse globale et la distribution des revenus reste immensément déséquilibrée, ce qui doit signifier également que des changements conséquents sont plus probables que jamais en raison de déséquilibres insoutenables. 2014 pourrait et devrait être l’année où un mandat pour le changement devient non seulement nécessaire, mais aussi mis en œuvre.

Rappelons que le FMI avait proposé plus tôt en 2013 qu’un impôt « ponctuel » de 10 % soit prélevé sur le patrimoine pour le renflouement des banques, une proposition « oubliée » en raison du tollé qu’elle avait provoqué. De nouveaux « stress tests » sont prévus pour les banques européennes au début de 2014, et il y a fort à parier que ces tests seront paramétrés pour éliminer les banques plus petites, de manière à ce qu’elles soient déchiquetées et gobées par les plus grosses. En cas de problème pour une grosse banque, un renflouement sur le dos des épargnants serait tout indiqué.

La séparation bancaire ne figure pas parmi les 10 prédictions choc de la banque ni, nous imaginons, parmi les « changements nécessaires » envisagés par elle.

Notre prévision choc : Une séparation bancaire à la Glass-Steagall sera votée aux Etats-Unis et éventuellement en Europe, sinon ce sera le retour d’un fascisme qui ne dit pas son nom.

Contactez-nous !