Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

La rencontre sino-russe ouvre des horizons nouveaux

La rédaction
visites
564
JPEG - 134.3 ko
Le Premier ministre chinois Li Keqiang rencontre son homologue russe Dmitri Medvedev le 7 novembre 2016 à Saint-Pétersbourg.

La visite du Premier ministre chinois Li Keqiang en Russie le 7 novembre à la suite de sa tournée dans quatre pays d’Europe et d’Asie centrale, a permis de consolider plusieurs accords importants entre les deux pays. Le Premier ministre russe Medvedev a reçu Li dans sa ville natale de Saint-Pétersbourg, tout comme Li l’avait reçu dans sa propre ville natale, Hefei, dans la province chinoise d’Anhui.

La déclaration conjointe appelle les deux pays à approfondir leur coopération dans toute une palette de domaines allant de l’économie aux échanges de personnes en passant par le commerce, le transport et l’énergie. 21 accords ont été signés, le tout en vue de faire avancer les projets économiques des deux pays dans le cadre d’un rapprochement plus grand entre l’Union économique eurasiatique lancée par la Russie et l’initiative « Une ceinture, une route » de la Chine. Les deux chefs de gouvernement ont souligné l’importance du partenariat stratégique entre les deux pays, leur approche commune de plusieurs problèmes globaux et leur coopération au sein d’organisations internationales comme le G-20, les BRICS, l’OCS et l’APEC.

JPEG - 42.7 ko
Tracé de la future ligne ferroviaire à grande vitesse de 7000 km reliant Moscou à Beijing.

Un aspect clé du rapprochement est le projet de construction d’une ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Moscou et Beijing, soit le « Corridor eurasiatique du transport à grande vitesse ». La conception du projet et les études de faisabilité sont sur le point d’être achevées, affirme Alexandre Misharin, le vice-président de la Société des chemins de fer russes. On espère que l’accord sera signé cette année pour que la construction puisse démarrer dés 2017.

D’autres accords concernent :

JPEG - 120.3 ko
Centrale nucléaire de Tianwan.

-* Des projets dans le nucléaire civil, y compris la coopération au niveau des centrales nucléaires flottantes et des réacteurs à neutrons rapides (surgénérateurs). De plus, la Russie construira deux tranches supplémentaires de la centrale chinoise de Tianwan qui viendront s’ajouter aux deux déjà exploitées et aux deux autres en construction ;

  • Une coopération renforcée entre l’Extrême Orient russe et les provinces du nord-est chinois. D’importants investissements chinois ont déjà été consentis dans des projets agricoles en Extrême Orient russe. Il faut savoir que 30 % des exportations russes vers la Chine sont des produits agricoles et la production agricole dans la région extrême-orientale a augmenté en fonction de la croissance du marché chinois ;
  • La construction du gazoduc devant acheminer du gaz de Sibérie jusqu’en Chine avance ;
  • L’aménagement de zones industrielles le long du fleuve Yangzi dans la partie centrale de la Chine ainsi que le long de la Volga en Russie ;
  • La coopération à long terme dans le domaine spatial sera approfondie au-delà du programme pour la période 2013-2017.
Contactez-nous !