Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Résolution : empêchons que l’Ukraine ne devienne un Etat néonazi !

La rédaction
visites
933
JPEG - 60.9 ko
Membres de la milice néonazie ukrainienne Azov.
PNG - 606.8 ko

Résolution adoptée le 19 octobre 2014 par les participants de la conférence de l’Institut Schiller près de Francfort en Allemagne, à l’occasion du 30e anniversaire de l’Institut.

Originaires de différents pays des cinq continents, nous nous sommes réunis les 18-19 octobre 2014 lors de la conférence de l’Institut Schiller en Allemagne en vue d’élaborer des propositions constructives relatives au développement économique mondial, aux garanties de la souveraineté nationale, à la défense des droits de l’homme et à l’amélioration du bien-être des gens partout sur la planète.

Nous constatons cependant que des conflits armés provoqués artificiellement et la politique de sanctions contre la Russie font peser des menaces sur la paix et la stabilité. Les participants sont particulièrement préoccupés par les événements tragiques en Ukraine.

Le coup d’État imposé par la force des armes, la montée au pouvoir de nazis avoués, la guerre civile fratricide, la russophobie, la répression politique, un effondrement économique catastrophique et la destruction de l’infrastructure vitale dans le sud-est de l’Ukraine sont des éléments incontestables de la situation actuelle dans ce pays.

Dans ce cadre, nous craignons que la dynamique des processus politiques est telle que l’Ukraine risque de devenir le détonateur d’une Troisième guerre mondiale.

Cette menace provient du fait que l’Ukraine, en tant qu’Etat, a cessé de remplir ses obligations relatives aux normes et aux principes du droit international.

En violation de la Charte des Nations unies, de la Déclaration universelle des droits de l’homme, du Pacte international relatif aux droits civiques et politiques, de la Convention européenne des droits de l’homme, des principes de Nuremberg, des condamnations du Tribunal militaire international, et de nombreuses conventions interdisant la discrimination au motif national, religieux, politique et ethnique, le régime ukrainien réhabilite une idéologie et des symboles nazis, de même que les collaborationnistes de l’Organisation des nationalistes ukrainiens (OUN) - Armée d’insurrection ukrainienne (UPA), et encourage les activités de partis/mouvements néonazis et permet de violents rassemblements néonazis partout sur son territoire.

Nous, participants à cette conférence, en défense de la paix, du libre développement des pays et des peuples, des droits de l’homme et de la sécurité de la communauté mondiale, sommes convaincus que l’ONU, l’OSCE, le Conseil européen, le Parlement européen, ainsi que les organisations des droits de l’homme et autres organisations publiques de tous les pays doivent s’unir pour empêcher que l’Ukraine ne devienne un État néonazi agressif et dictatorial.

Joignons nos efforts pour sauver l’humanité !

Contactez-nous !