www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Glass-Steagall

Michel Rocard : l’urgence c’est de revenir à la séparation des banques

La rédaction
1479 visites | 1 commentaire

Avec le décès de Michel Rocard, la France perd un des partisans les plus convaincants de la séparation bancaire. Dans un entretien accordé à Libération le 3 décembre 2012, et alors que la réforme Moscovici cherchait à préserver le statu quo, il tapait du poing sur la table pour qu’une réforme avant-gardiste puisse rétablir un Glass-Steagall strict, seul moyen d’enrayer l’effondrement et de relancer le crédit à l’économie. Extraits.


Hollande a-t-il raté le coche en ne prenant pas de mesures spectaculaires dès le début ?

Oui, je l’ai dit. Je voudrais bien lui donner un coup de main (...)

L’urgence est la finance. La nouvelle unité monétaire s’appelle le « T » pour trillions de dollars. Nous vivons dans un monde où 800 T (800 000 milliards de dollars) [14 fois le PIB mondial, ndlr] sont disponibles et prêts à s’investir dans n’importe quoi. Il y a 98 % de placement sur les marchés spéculatifs et seulement 2 % dans l’économie réelle. La probabilité que la bulle explose est immense, elle emporterait le monde entier. (…)

L’urgence est de se protéger contre ce risque et pour cela il faut prendre quelques mesures simples : stériliser les paradis fiscaux, revenir à la séparation des banques de dépôt et d’affaires afin qu’une nouvelle crise bancaire ne détruise pas l’économie courante, donner un statut public aux agences de notation, interdire la création de produits dérivés financiers déconnectés de l’économie réelle. Tout cela, c’est juste de la précaution, tout de suite.

Pourquoi la séparation des banques n’a-t-elle pas été décidée dès l’arrivée de Hollande ?

Mais les banques ont pris le pouvoir ! J’avais l’espoir qu’une France se voulant exemplaire puisse dégainer la première mais c’est la Grande-Bretagne, inventeur du système diabolique dans le quel nous sommes, qui est en train de le faire pour se protéger. Et je ne suis pas sûr que le Président et le Premier ministre soient conscients de cette urgence et y aient même pensé. La complexité n’est plus perçue de nos jours et le long terme non plus.

Et sur la cause de cette stérilité mentale, l’ancien Premier ministre à son idée :


Tout cela se passe dans un pays qui n’enseigne pas l’économie au collège et ni au lycée. Il n’y a pas de contre-feux aux discours politiquement corrects et économiquement creux du moment.

Hollande à fait HEC tout de même !

Le commerce, ce n’est pas la production. La substance de l’enseignement donnée à nos étudiants en école de commerce ne leur permet pas de comprendre la crise. Car c’est la macro-économie qui permet avant tout de comprendre le problème. Et ça vaut pour ce pauvre François...

Rejoignez la campagne de Solidarité et Progrès pour couper les banques en deux !

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir le commentaire

Vos commentaires

  • Le 3 décembre 2012 à 13:45
    par petite souris

    Nous vivons dans un monde où 800 T (800 000 milliards de dollars) [14 fois le PIB mondial, ndlr] sont disponibles et prêts à s’investir dans n’importe quoi. Il y a 98 % de placement sur les marchés spéculatifs et seulement 22 % dans l’économie réelle. La probabilité que la bulle explose est immense, elle emporterait le monde entier.
    .............
    Tout est dit !................. Que nozélites deviennent des hommes libres !
    .................
    « Ils savaient ou ils auraient dû savoir » disait Leo Alexander au tribunal de Nuremberg
    ..................
    Nozélites seront jugées par l’histoire

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet