Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

Flash : 7 avril - Jacques Cheminade au Liban reçu par le Président Michel Aoun Lire Flash : 1er avril - A Bondy, Jacques Cheminade engage un dialogue citoyen sur les banlieues Lire Flash : 1er avril - Devant la FNSEA réunie à Brest, Cheminade présente sa vision de l’agriculture du futur Lire
AccueilActualité

Russie : Poutine veut créer un ministère de l’Espace

La rédaction
visites
916
commentaire

L’Agence de presse russe Itar-Tass rapporte que le président Vladimir Poutine a annoncé lors d’une visite du nouveau cosmodrome de Vostochny le 12 avril que le pays allait consacrer 1600 milliards de roubles à son programme spatial d’ici 2020, soit l’équivalent de 40 milliards d’euros !

Le cosmodrome de Vostochny présentement en construction dans l’est du pays devrait être opérationnel en 2015 et servir de centre de lancement de vols habités en 2018. Poutine a également annoncé que la ville nouvelle qui accueillera les astronautes, les scientifiques et le personnel de la base sera baptisée Tsiolkovski, en l’honneur de l’un des pères du vol spatial au début du 20ème siècle. En 2020, le cosmodrome de Vostochny sera utilisé pour le lancement de véhicules interplanétaires pour l’exploration de la Lune, Mars et autres planètes, et sera également un centre de recherche spatiale de grande envergure.

Ria Novosti rapporte également que le président russe a fait part de sa volonté de créer un ministère de l’Espace, et a invité le vice-premier ministre russe en charge du complexe militaro-industriel Dimitri Rogozine à examiner cette initiative. La Russie entend rattraper son retard dans ce domaine et surmonter les déconvenues causées par l’effondrement des financements après la chute du régime soviétique.

Lors d’une discussion avec l’astronaute canadien Chris Hadfield, l’actuel commandant de la Station spatiale internationale, Poutine a insisté sur l’importance de la coopération internationale en matière spatiale, permettant aux puissances mondiales de mettre de côté leurs différents dans les relations internationales et de « réfléchir au futur de l’humanité ».

Le président de l’Agence spatiale Roscosmos, Vladimir Popovkine, a par ailleurs annoncé que Moscou visait 2030 pour initier la construction d’une base sur la Lune, pouvant servir de point de départ pour des vols vers Mars. « La Lune est une grande base de lancement, c’est un objet dans l’espace où l’on peut stocker tout ce qu’il faut. Ne pas l’utiliser serait un péché », a-t-il déclaré dans une entrevue télévisée.

JPEG - 112.1 ko

La Russie travaille activement au développement d’une fusée à propulsion nucléo-électrique, un projet devant aboutir en 2018. Doté d’une unité d’une puissance théorique d’un mégawatt, un réacteur à fission nucléaire permettrait de se rendre facilement sur la Lune, et d’accroître considérablement la puissance des communications dans l’espace.

Voir le commentaire

  • petite souris • 20/04/2013 - 13:57

    Nozélites veulent en permanence copier les autres pays qui font toujours mieux que la France qu’ils "dirigent" ...
    Alors j’espère qu’ils vont faire comme Poutine !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Si le monde est réduit aux seules énergies renouvelables, qui par leur faible densité et leur caractère intermittent permettent de produire beaucoup moins que les combustibles fossiles et le nucléaire, la capacité d’accueil de la Terre se réduira brutalement à un milliard d’êtres humains !

En savoir plus

Don rapide