Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Sam Vaknin : Obama est une « bombe à retardement »

La rédaction
visites
3587

Dans une interview exclusive avec le Comité d’action politique de Lyndon LaRouche, Sam Vaknin, expert des troubles narcissiques de la personnalité, expose en détail le cas du Président des Etats-Unis et met en garde contre les formes de rejet qu’Obama va développer après sa cuisante défaite électorale du 2 novembre.

C’est en juillet 2008, au moment où Barack Obama remportait les primaires démocrates, que Vaknin a d’abord diagnostiqué chez lui un possible trouble narcissique. Depuis, ses travaux basés sur les tests cliniques standards (qu’il détaille dans l’interview) et le visionnage de plus de 1200 heures de vidéo, lui en ont donné la certitude.

Il explique ensuite que si aujourd’hui, traiter Obama de narcissique est devenu à la mode, la plupart de ceux qui le font n’ont absolument aucune idée de ce que cela implique. Seul Lyndon LaRouche, explique t-il, en tire toutes les conclusions, car le narcissique psychopathique est une véritable « bombe à retardement » ; il n’a aucune empathie et aucune compréhension de ce que c’est d’être humain ; sa personnalité est fausse et il fonctionne comme un véritable robot, c’est comme une forme d’« intelligence artificielle ». Vaknin explique que si le narcisissme d’Obama s’exprime différemment que dans les cas de Hitler, Staline ou Néron, il sera tout aussi destructeur, « et LaRouche a raison la-dessus ».

Vaknin dit ensuite qu’Obama entre désormais dans la phase de la maladie dite de « décompensation », c’est-à-dire d’effondrement, où il est difficile de prédire le comportement qu’il va adopter. Mais il s’attend à une combinaison de réaction antisociale explosive dans laquelle Obama s’en prendra à la population qui ne voit plus en lui le messie, et d’explosion paranoïaque agressive dans laquelle il se verra comme un être persécuté.

Obama pourrait bien exploser dans les prochaines semaines, et les Etats-Unis avec, si le vice-président et d’autres hauts responsables politiques ne répondent pas à l’appel de LaRouche à recourir de toute urgence au 25e amendement. On en est là.


Lire aussi :


L’interview en intégralité (en anglais) :

Contactez-nous !