www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Scandale BAE : les anti-LaRouche démasqués !

La rédaction
1393 visites

La Baronne Liz Symons n’est pas seulement l’actuelle présidente du Conseil pour les Affaires Saoudienne-Britannique et l’ancienne secrétaire d’Etat à l’équipement de la défense, c’est elle qui a fourni un soutien majeur dans l’opération anti-LaRouche lancée

JPEG - 38.7 ko

La Baronne Liz Symons n’est pas seulement l’actuelle présidente du Conseil pour les Affaires Saoudienne-Britannique et l’ancienne secrétaire d’Etat à l’équipement de la défense, c’est elle qui a fourni un soutien majeur dans l’opération anti-LaRouche lancée en 2003 et 2004 contre la campagne « LaRouche en 2004 » pour les primaires démocrates à la présidentielle.

Interrogé le 25 février dernier au sujet des enquêtes portant sur les pots de vin de BAE que Blair avait interrompu, la Baronne avait affirmé à Reuters que la procédure n’avait pu se poursuivre faute de preuve et « la raison pour laquelle ils n’ont rien trouvé c’est qu’il n’y avait rien à trouver. »

En disant cela, la Baronne Symons entend probablement protéger l’homme et le système à qui elle doit sa situation, car depuis l’arrivée au pouvoir de Blair en 1997, elle occupe des postes du gouvernement liés aux achats et aux ventes d’armes. Mais c’est probablement pour sa compétence qu’elle s’y est trouvé.

Elle a notamment négocié un contrat de 200 milliards de dollars avec Lockeed Martin, la firme américaine où son amie Lynne Cheney siégeait avant que son mari Dick ne devienne Vice président des Etats-Unis. Elle a aussi participé à la privatisation de l’entreprise de défense QinetiQ qui fournie énormément d’arme en Irak, pour la vendre ensuite au Carlyle Group de la famille Bush. Qinetiq est le partenaire de BAE pour les Etats-Unis et la vente de blindages et d’hélicoptères QinetiQ par le biais du ministère de Symons a permit d’enrichir tous ce petit monde. Le zèle de la baronne l’a même entraîné dans une vente à l’Iran de chasseurs BAE contenant des technologies américaines et qui aurait violé l’embargo américain !

La Baronne Symons est une membre notoire du British-American Project for a Successor Generation qui coordonne la stratégie entre les cercles néo-conservateurs autour de Cheney et l’oligarchie de la City de Londres.

C’est à travers ces réseaux qu’elle a participé à l’effort anti-LaRouche afin de protéger la guerre. La campagne internationale menée par LaRouche contre Cheney était une menace sérieuse, puisque en tant que pré-candidat démocrate aux présidentielles américaines de 2004 il avait été invité sur la BBC à deux reprises au printemps 2003. Certains dans la BBC avaient décidé d’exposer en plein jour les mensonges de l’équipe Blair, dont le conseiller en stratégie de communication Phil Bassett, est le mari de Liz Symons. La principale source des journalistes de la BBC contre les hommes de Blair était David Kelly, cet inspecteur du ministère de la défense britannique concernant les armes irakiennes qui fut « suicidé » en juillet 2003. Les journalistes impliqués dans ces révélations furent purgés. Pour LaRouche, la contre attaque pris la forme d’une opération de calomnie transatlantique, connu sous le nom d’affaire Jeremiah Duggan, qui fut engagée pour l’empêcher de nuire au projet anglo-américain de guerre.
La Baronne Symons a alors simplement défendu ses intérêts en mettant son réseau de relation au service de cette campagne mensongère.

C’est le cœur de l’appareil anglo-américain qui est mis en cause dans l’affaire BAE qui a précipité le monde dans des guerres sans fin. Ce sont ces derniers qui ont tout fait pour que les démocrates américains restent impuissant, en tentant de semer le doute sur le principal opposant à leur stratégie aux Etats-Unis, Lyndon LaRouche, mais aussi sur ses associés européens au sein du mouvement de jeune LYM. 

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Le choix de la rédaction
Autres articles
Plus d'articles

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet