Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Si l’on discute séparation bancaire en Allemagne, c’est grâce au BüSo

La rédaction
visites
522

La campagne de notre parti frère le BüSo (Mouvement des droits civiques - Solidarité présidé par Helga Zepp-LaRouche) pour une véritable séparation des banques, particulièrement intense depuis janvier, a pénétré les institutions politiques de Berlin au point que les partis établis se sentent désormais obligés d’en parler eux-aussi.

Le projet de loi sur la restructuration bancaire proposé par le gouvernement est totalement insuffisant, puisqu’il se limite à un « cantonnement » sans s’attaquer à la spéculation financière. Néanmoins, la première lecture parlementaire le 15 mars a reflété l’impact du BüSo, puisque le ministre des Finances Wolfgang Schäuble l’a présenté comme une « loi de séparation bancaire ». Il y a encore deux mois, cela aurait été impensable parce que le gouvernement défendait encore le point de vue des associations bancaires, qui sont toutes opposées à toute forme de cantonnement.

Le rôle décisif du BüSo a été reconnu par Frank Schäffler du Parti libéral-démocrate FDP, un important adversaire des renflouements au Bundestag, à la veille de la lecture parlementaire. Il écrivait sur le blog eigentümlich frei que « l’on a même dépoussiéré le système de séparation bancaire de Roosevelt, un évènement qui est finalement un succès pour le minuscule parti BüSo, qui me poursuit encore et encore sur cette question lors des meetings ». Schäffler, liant mépris et ironie, suggère même qu’étant donné l’excellent projet de réforme bancaire du gouvernement, le Büso peut désormais se dissoudre !

Au cours des quelques mois précédant les élections au Bundestag du 22 septembre, le Büso reste déterminé à montrer aux électeurs ce qu’est une vraie séparation bancaire, sur le modèle du Glass-Steagall Act, car une dangereuse confusion persiste sur le sujet, et pas seulement outre-Rhin.

Contactez-nous !