Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité

La Serbie se tourne vers la Chine pour son développement économique

La rédaction
visites
961
commentaire
JPEG - 281.9 ko
Projet chinois de ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Belgrade à Budapest.
Crédit : New China

Après des décennies de guerres régionales et de destruction économique et sociale, grâce aux perspectives offertes par la Chine et son initiative de Nouvelle Route de la soie, la population serbe se montre désormais plus optimiste pour l’avenir. C’est ce qu’ont pu constater les représentants de l’Institut Schiller, au cours d’un séjour en Serbie du 22 au 25 novembre.

L’un des événements importants de la visite effectuée par Elke et Klaus Fimmen était une présentation sur le thème « Nouvelle Route de la soie – une politique de paix régionale et globale par le développement », organisée par l’association régionale des économistes à Novi Sad, la deuxième ville du pays. Ils ont également rencontré de nombreux économistes, professeurs et représentants d’organisations diverses, qui connaissent bien et apprécient le travail de l’Institut Schiller, en particulier sur le Pont terrestre mondial. Un homme politique à la retraite a fait remarquer que dans cette optique, la Serbie peut enfin faire valoir sa situation géographique et stratégique pour son développement, plutôt que de subir les calculs géopolitiques des grands empires.

JPEG - 175.6 ko
Nouvelle Solidarité N° 6/2016, s’abonner.

En effet, la Serbie tient une place importante dans l’approche de la Chine à l’égard des pays d’Europe du centre et de l’est. Lors du récent sommet des 16 pays plus la Chine qui s’est tenu en Lettonie, les derniers détails du projet de liaison ferroviaire Belgrade-Budapest ont été arrêtés, et les travaux de construction et de modernisation, assurés par la Chine, devront débuter bientôt. Sur les 350 km au total, 184 sont en Serbie, et le temps de parcours entre les deux capitales sera réduit de 8 à 3 heures. Le trajet de 80 km entre Belgrade et Novi Sad prend aujourd’hui presque deux heures.

De plus, le groupe chinois Hesteel s’est porté acquéreur de l’usine sidérurgique de Smederovo, qui emploie à l’heure actuelle 3000 personnes. L’usine sera modernisée, et se verra équipée d’un port sur le Danube, et ce malgré les tentatives de l’UE pour reporter la conclusion de l’accord. Il est également prévu de développer l’une des plus grandes mines de cuivre, d’argent et d’or d’Europe, située à Bor, qui manque d’investissements depuis 25 ans. Ainsi, la Chine contribue à revitaliser des projets et des secteurs d’activités qui tournaient au ralenti depuis des décennies.

Le pays a réellement besoin d’un tel stimulus. Bien que le PIB soit passé de 2 à 3 % l’an dernier, dû à la coopération entre la Chine et la Serbie, la production industrielle est à un niveau abyssal, et le secteur des services est disproportionné par rapport au reste de l’économie. Le taux de chômage se situe officiellement à 16 %, mais le chiffre réel est bien plus élevé.

L’UE, obsédée par sa politique d’austérité et son refus de financer l’infrastructure, est plutôt vue comme un obstacle au développement, en particulier en raison des « réformes » brutales qu’elles exige de la Serbie pour pouvoir rejoindre l’Union.

Voir le commentaire

  • BONIN Stéphane • 28/12/2016 - 19:23

    Et qui a bombardé la Serbie en 1999 ? Et pour quel résultat, SVP ? Même quelqu’ un de prudent comme Chirac s’ est fait berner par nos pseudo-amis US.............et les faux résistants/vrais mafieux Albanais.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 21 septembre le monde
en devenir

Face au système translatlantique, les BRICS – Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud – ont décidé de poser les bases d’un autre monde : politique de développement économique mutuel, nouveau système monétaire international pour nourrir la croissance, économies physiques tirées par la recherche scientifique.

En savoir plus

Don rapide