Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité

SFM2017 : Des journées de mobilisation et de formation exceptionnelles

visites
260
commentaire
JPEG - 944.8 ko

Les journées de mobilisation et de formation de Solidarité & Progrès du 22-24 septembre, ont été, de mémoire de militante, exceptionnelles. Quelques 200 adhérents et sympathisants y ont participé, dans un état d’esprit général caractérisé par l’enthousiasme d’agir en politique, dans un combat d’idées, au plus haut niveau, comme celui que mène Solidarité & Progrès.

Jacques Cheminade avait posé la barre très haute. « Je vais commencer par parler de vous », a-t-il dit d’entrée de jeu, « pour vous remercier d’être ici aujourd’hui, c’est à dire d’avoir pris le risque de changer » ! « Si vous êtes ici c’est pour penser, et surtout pour faire penser. »

Penser, et agir. Au lendemain de ces journées, une vingtaine d’équipes se sont formés pour aller dénoncer, sur les marchés de la région parisienne, la contre-révolution libérale d’Emmanuel Macron, et exiger la réforme bancaire que S & P réclame depuis 2007-2008.

Chine, culture, développement de l’Afrique, science

Penser surtout, pour relever les défis de notre époque. A l’intérieur de notre pays ; dans les relations internationales, malmenées par les poussées de guerre ; dans les choix de culture et d’éducation desquels sera nourri notre peuple pour produire de grandes et de belles choses ; dans la solution aux défis scientifiques au niveau de l’espace et de la Mer.

Après le discours de Jacques Cheminade, les témoignages par vidéo d’Alain Compère, maire d’Esquéhéries et de Marc Chautemps, maire de Gemeaux, sont venus nous rappeler les ravages provoqués dans nos campagnes par les politiques d’austérité et les transferts de compétences de l’Etat aux communes, sans compensations financières, situation que les « efforts » supplémentaires demandés par Macron va encore aggraver.

Comment sortir de cette crise ? L’auteure a posé ensuite la question des relations gagnant/gagnant que la France doit développer avec la Chine et sa politique de Nouvelles Routes de la soie, un projet de coopération économique grandiose – construction des routes, de chemins de fer rapides, des ports, de capacités énergétiques et industrielles - entre l’Asie et l’Europe et l’Afrique, qui est aujourd’hui, la seule alternative disponible à la crise occidentale.

La Chine paraît aujourd’hui lointaine à nos concitoyens, voir même menaçante. L’auteure s’est employée à contrer cette idée, en revenant sur les valeurs communes découvertes au XVIIe siècle par le grand philosophe Leibniz entre le Confucianisme, la philosophie pratique des Chinois, très exigeante au niveau de la vertu, du perfectionnement et de la raison individuelle, et les meilleurs courants de l’Europe dite chrétienne. Valeurs communes que nous retrouvons lors de grandes renaissances, sous les Tang et les Song par exemple, comparables aux nôtres, ou dans les périodes de fort développement économique comme celle initiée en Chine, en 1979, par le Président Deng Tsiao Ping, et, en France, par le Général de Gaulle lors des 30 glorieuses.

Science et culture au peuple

JPEG - 2.6 Mo
Introduction musicale de la chorale de S&P.

Pour Odile Mojon, qui prit la parole ensuite, l’enjeu d’aujourd’hui, est justement de créer une nouvelle Renaissance. Les civilisations peuvent disparaître si elles ignorent les principes qui garantissent leur survie. Transcendant les civilisations et les époques, ces principes concordent vers l’idée qu’il faut une culture du beau, du bon et du vrai.

Les oligarchies, au contraire, ont toujours promu des cultures qui atomisent les populations pour les empêcher d’agir. Exemple, les séries genre Games of Thrones qui dépeignent des relations entre prédateurs et poussent les gens à se ranger dans un camp ou dans l’autre. Mais aussi une culture de la mort qui suscite des sentiments régressifs à l’égard de la collectivité, aux côtés d’une culture du divertissement qui joue sur les sensations.

Les Renaissances arrivent toujours après de périodes de laisser-aller conduisant à de graves troubles. Les hommes cherchent alors la connaissance perdue, la retrouvent et la renouvellent. « Se jucher sur les épaules des géants du passé » pour porter leurs idées plus loin, dirait Bernard de Chartres. La renaissance Carolingienne, et celle de l’an 1000, prélude à celle des Cathédrales, sont issues de ce processus.

Pierre d’Houtaud, musicien professionnel a pu exposer ensuite, ses réflexions et le travail mené avec sa femme, Madeline, a la tête du chœur de l’Université de Nancy, pour tenter d’engendrer, à partir de mélodies et des thèmes actuels de musique populaire ou a-culturelle, un nouveau langage musical.

Libérer l’Afrique

La grande culture a ensuite cédé la place au développement de l’Afrique. Sébastien Perimony a d’abord présenté l’importance des idées de Cheikh Anta-Diop pour ce continent, avant d’engager un débat brulant actuellement en Afrique francophone sur la nécessité de mettre fin au Franc CFA.

Des ouragans ravageurs à la beauté des fonds marins

« Il n’y a pas d’endroit dans les cieux les plus élevés, ni dans les eaux les plus profondes où la loi morale ne soit présente » dit Confucius, évoquant un genre d’intelligence naturelle et d’harmonie qui régit notre univers.

Pour finir, Sébastien Drochon et Karel Vereycken ont montré comment l’homme doit, pour assurer sa survie, maîtriser ces domaines. Le premier a d’abord exposé une approche révolutionnaire du climat terrestre.

Karel Vereycken nous a fait découvrir l’immense richesse des océans. On connaît mieux aujourd’hui la surface de la Lune que nos océans, a-il-remarqué. Pourtant la mer constitue 71% de la surface terrestre, 95% de l’eau que nous utilisons dans l’industrie, l’agriculture et la consommation et 50 à 70% de notre oxygène. Cette mer qu’on avait crue longtemps « vide », et qui s’avère peuplée d’une extrême variété de micro organismes : phytoplancton, virus et bactéries, entre 1 à 100 milliards par litre d’eau ! Une densité du vivant qui pourra nous aider à mieux comprendre la vie, mettre au point de nouveaux médicaments ou encore accroître le Plancton marin.

De cette journée est sortie une volonté commune de se risquer à agir et de nombreuses initiatives.

Revoir des interventions

Solidarité & Progrès
Journées de formation et de mobilisation
Saint-Ouen, 22-23-34 septembre 2017

JPEG - 576.5 ko

MATINÉE :

APRÈS-MIDI :

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 24 novembre le monde
en devenir

Don rapide