Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Solidarité & Progrès soutient les producteurs de lait

La rédaction
visites
1120
commentaire

Plusieurs milliers de producteurs de lait venus de toute l’Europe (France, Allemagne, Italie, Benelux, Autriche, etc.) ont défilé ce matin avec vaches et tracteurs devant le Parlement européen en session à Strasbourg.

Lors de cette manifestation organisée par l’European Milk Board (EMB) et Via Campesina, dont fait partie la Confédération paysanne, il ne s’agissait pas seulement d’exiger une baisse des quotas de production pour provoquer une remontée des prix, mais d’une remise en cause de toute la logique de libre-échange adoptée par Bruxelles : « La Commission veut réguler les producteurs. Nous, nous voulons réguler la production », commente Vincent Pennober, porte-parole de la Confédération paysanne.

Phase ultime de la dérégulation et du démantèlement graduel de la politique agricole commune (PAC), autrefois érigée, et à juste titre, en modèle pour toute politique de sécurité alimentaire, la disparition des quotas laitiers d’ici 2015, avec l’extrême volatilité des prix qu’elle provoque, conduit aujourd’hui de nombreux producteurs à la faillite. Ce n’est pas un hasard, car la Commission européenne cherche à faire disparaître les producteurs européens « les moins compétitifs ». Cette posture idéologique se double d’une logique purement marchande. L’UE, rappelons le, importe de plus en plus du lait en poudre en provenance des pays du Commonwealth.

Face à l’urgence, il s’agit d’obtenir un prix de survie pour la production. L’accord passé le 4 juin 2009 entre industriels et producteurs de lait français prévoit un prix moyen annuel compris entre 26 et 28 centimes le litre. Si les Allemands de la BDM, la Fédération allemande des producteurs de lait, revendiquent un litre de lait payé 40 centimes et une baisse immédiate des quotas de production de 5 %, la Confédération paysanne milite, elle, pour un prix du litre à 35 centimes.

Des militants larouchistes des deux cotés du Rhin se sont donnés rendez-vous à Strasbourg pour soutenir cette bataille et faire connaitre une alternative d’ensemble. Plusieurs centaines de tracts, notamment l’appel de Jacques Cheminade pour "Vivre au pays avec une Pac capable de nourrir le monde" et d’exemplaires de Nouvelle Solidarité furent diffusés en français et en allemand et certains manifestants ont voulu rester en contact pour la suite.

Tous se rendent bien compte qu’au moment où de nouvelles émeutes de la faim se préparent, il devient criminel de sacrifier la production alimentaire, faute de marchés « rentables ».

Seule une mise en faillite organisée du système monétaire international et un retour au crédit productif public, comme le préconisent Jacques Cheminade en France et Helga Zepp-LaRouche en Allemagne, permettront de reconstruire des marchés organisés bénéfiques pour tous.

A lire :

— Jacques Cheminade : notre engagement révolutionnaire

— La PAC, ce grand combat contre l’Empire britannique

— Henry Wallace et la révolution verte, l’art de nourrir le monde

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide