www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Guerre

Syrie : pour Paul Craig Roberts, Obama est pire que les nazis et la Stasi !

La rédaction
1619 visites | 8 commentaires

La tension monte à Washington pour empêcher Obama de bombarder la Syrie et donc de déclencher un conflit mondial. Voici la tribune publiée le 5 septembre par Paul Craig Roberts, ancien ministre de l’administration Reagan :

Le gouvernement américain se révèle être à la face du monde une bande de criminels de guerre et de menteurs

Est-ce que les Américains ont la force de caractère pour affronter le fait que la position du gouvernement américain le fait passer aux yeux du monde entier pour une bande de criminels de guerre mentant à chaque fois qu’ils ouvrent la bouche ? Est-ce que le Congrès et les Américains vont avaler le mensonge de la Maison Blanche visant à ce qu’ils soutiennent des criminels de guerre et des menteurs faute de quoi « l’Amérique perdra la face » ?

Les mensonges du régime Obama sont si clairs et flagrants que le très prudent et diplomate président russe Poutine a perdu patience et a dit ce que nous savons tous déjà : John Kerry est un menteur. M. Poutine a déclaré : « Ce fut très désagréable et surprenant pour moi. Nous leur avons parlé [aux Américains] et nous supposions qu’ils étaient des gens honnêtes, mais il [Kerry] ment et il sait qu’il ment. C’est triste. » http://www.informationclearinghouse.info/article36117.htm

Lorsque le secrétaire d’Etat Colin Powell a été envoyé par le régime criminel de Bush pour mentir devant l’ONU, lui et son chef de cabinet ont toujours revendiqué qu’ils ne savaient pas qu’il mentaient. Il n’est pas venu à l’esprit du secrétaire d’Etat que la Maison Blanche pouvait l’envoyer à l’ONU pour déclencher une guerre qui a tué, mutilé, et dépossédé des millions d’Irakiens sur la base de pures mensonges.

Le méprisable John Kerry sait qu’il ment. Voici que le secrétaire d’Etat américain et Obama, le président fantoche, mentent sciemment au monde. Il n’y a pas une once d’intégrité au sein du gouvernement américain. Mépris de la vérité, de la justice, de la morale et de la vie humaine. Voici deux personnes si malfaisantes qu’elles veulent réitérer en Syrie ce que les criminels de guerre de Bush ont fait en Irak.

Comment le peuple américain et leurs représentants au Congrès peuvent-ils tolérer de tels criminels ? Pourquoi est-ce que Obama et John Kerry ne sont pas destitués ? Le régime Obama a toutes les qualités de l’Allemagne nazie ou de l’Allemagne communiste de la Stasi ; à la différence près qu’il est pire. Le régime Obama espionne le monde entier et tente de s’en cacher. Le régime Obama est engagé dans une politique d’assassinats dans sept pays, un déchaînement meurtrier auquel même Hitler ne s’est pas livré [Pas avant d’entrer officiellement en guerre avec tout le monde, c’est vrai – ndt].

Bientôt sera décidé si le régime criminel d’Obama peut acheter la collaboration du Congrès et des États fantoches européens dans un crime de guerre patent. Cette décision déterminera le sort du monde.

Quant aux faits, le rapport transmis par le gouvernement russe à l’ONU conclut que les armes utilisées dans les attaques chimiques en Syrie sont semblables aux armes qui sont aux mains d’ al-Nosra et différentes des armes connues pour être en possession de la Syrie. http://www.informationclearinghouse.info/article36116.htm

Le régime Obama n’a transmis aucune preuve à l’ONU. C’est parce que ce régime criminel n’en a aucune, il a seulement inventé des contes de fées.

Si le régime Obama avait la moindre preuve, elle aurait été transmise au Premier ministre britannique David Cameron pour lui permettre d’obtenir l’approbation de son Parlement. En l’absence de preuve, Cameron a dû admettre devant le Parlement qu’il n’en avait aucune et que tout reposait sur sa conviction que le gouvernement syrien avait utilisé des armes chimiques. Le Parlement a répondu à la marionnette de Washington que le peuple britannique n’allait pas à la guerre sur la base de la conviction sans fondement du Premier ministre.

Est-ce que le peuple américain et le reste du monde vont rester là, à sucer leur pouce, tandis qu’un nouvel Etat nazi émerge à Washington ?

Le Congrès doit voter contre la guerre et faire comprendre à Obama que s’il défie son autorité constitutionnelle, il sera destitué.

Si le Congrès américain est trop corrompu ou incompétent pour faire son devoir, le reste du monde doit rejoindre le Secrétaire général de l’ONU et le Président de la Russie pour déclarer qu’une agression militaire unilatérale par le gouvernement américain serait un crime de guerre, et que ce gouvernement américain criminel se retrouvera isolé au sein de la communauté internationale. Que tout membre de ce gouvernement qui sera pris en déplacement à l’étranger devra être arrêté et remis à la Haye pour être jugé.

Agir :

JPEG - 168.4 ko
  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir les 8 commentaires

Vos commentaires

  • Le 11 septembre 2013 à 08:42
    par Franck

    Franchement,
    Citer un ancien ministre de Reagan dont l’administration a soutenu des régimes tels que celui de Pinochet pour s’attaquer à la politique actuelle d’Obama, fait montre d’une réelle absence de sens politique.....
    Les comparaisons (nauséabondes) avec d’autres circonstances, en d’autres lieux et à une autre époque ne sont pas de nature à comprendre la situation et les enjeux actuels. Je suis loin d’être un fan de l’administration américaine, qu’elle soit démocrate ou républicaine du reste, mais par pitié fondez vos raisonnements sur une analyse plus substantielle.

    • Le 11 septembre 2013 à 10:08
      par Bertrand Buisson

      Bonjour Franck,
      Oui c’est pas faux, il y va un peu bourrin. Mais Craig Roberts n’a pas été tendre avec Bush non plus (c’est un libéral isolationniste, pas un expansionniste) et sa prise de position aujourd’hui reflète la tension qui règne à Washington.
      Obama est pire que Bush c’est sûr et mène une politique (espionnage de la population, de ses alliés, outrepassement du droit international, des libertés fondamentales, assassinats ciblés, protection des pouvoirs financiers...) qu’on condamnerait comme caractéristiques d’un état totalitaire chez Pinochet ou Mussolini. Mais c’est toujours plus dur d’y voir clair dans le feu de l’action qu’à posteriori !

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre 2013 à 11:14
    par Elie

    Finalement, l’empire du mal dont parlait reagan était mal placé, sur la carte et dans l’esprit des gens.
    On commence à comprendre qui est finalement ce président Obama : La copie conforme de Bush, à la solde des fabricants d’armes, et du régime nauséabond de l’Arabie Saoudite, l’autre mal incarné.....
    Il faut néanmoins nuancer tout cela, en étant conscient qu’en face, ce n’est guère mieux. Poutine (à vos yeux LE démocrate, et une des plus grosses de fortune de Russie), les mollahs iraniens, le régime communiste chinois et ses camps de rééducations, Assad fils et père ainsi que leur régime aux mains pleines de sang, pourvoyeur du Hezbollah, tous bourreaux de ce merveilleux pays qu’est le Liban......FRANCHEMENT !!!!!.
    Je préfère déjeuner tout seul, car vis à vis de tous ces mafieux, jamais je ne trouverai une fourchette assez grande (je vous cite) !!!!!!!!

    • Le 10 septembre 2013 à 12:04
      par Bertrand Buisson

      mdr ! S&P n’a jamais dit que Poutine était un démocrate !! Qui oserait !?
      Par contre, il est ironique que ce régime attaqué sur les droits de l’homme par l’occident se retrouve être le défenseur du droit international face à un occident assoiffé de guerre ;)
      Oui le monde est fou, mais raison de plus pour y intervenir.

    • Le 10 septembre 2013 à 21:24
      par Elie

      Bertrand !!!!!!
      Poutine défenseur du droit international ????(mdr à mon tour). Non, dans le cas présent, Poutine et la Russie défendent leurs intérêts en Syrie, et çà ce n’est pas la même chose.
      Alors bien sûr, le droit international c’est l’ONU. Mais c’est quoi l’ONU quand le droit international y est manipulé de façon grotesque, tantôt par les uns et tantôt par les autres, grâce à des droit de votes ou des véto qui arrangent les uns ou les autres.
      Vous voyez ce dont je veux vous parler ?
      Sinon allez faire un tour à Grozny et demandez à ses habitant ce qu’ils pensent de Poutine dans l’habit que vous voulez lui faire porter. Celui du défenseur du droit international...

    • Le 11 septembre 2013 à 10:01
      par Bertrand Buisson

      je ne dis pas qu’il l’« est », mais qu’il se « retrouve être », nuance de taille.
      Mais la question n’est pas limitée aux intérêts russes en Syrie. La diplomatie occidentale est prise dans la logique de la guerre, la diplomatie russe le voit et essaye de s’en protéger d’une part, et d’en tirer partie d’autre part. Ils sont, avec la Chine, la cible indirecte de cette logique de guerre et ne vont évidemment pas rester les bras croisés à attendre que ça soit devenu irrattrapable...
      Encore une fois il n’est pas question d’ériger Poutine en héros ou en modèle, mais ce n’est pas aujourd’hui la Russie qui pousse le monde vers la guerre.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2013 à 23:39
    par petite souris

    Les stètes d’Obama perdre la face ?
    Impossible !
    La face est un concept totalement asiatique .........
    Partout ailleurs dans le monde ceux d’en haut sont des acrobates qui n’ont pas peur des pirouettes !

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2013 à 20:43
    par Eric

    Un républicain qui parle comme un authentique démocrate (au sens étymologique du terme et non au sens américain du terme : les démocrates américains sont en réalité des républicains puisqu’ils soutiennent le régime représentatif... comme les républicains). Il sont hélas très peu nombreux.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet