www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Empire britannique

Tony Blair réclame une génération de guerre permanente

La rédaction
1167 visites
JPEG - 97.4 ko
Pour les élites de la géopolitique britannique, le menteur compulsif qu’est Tony Blair reste une valeur sûre. Pour sa part, le peuple anglais n’est pas dupe. Lors de cette manifestation en 2010, se référant au dossier truqué sur les armes de destruction de masse concocté par Blair pour lancer la guerre contre l’Irak, la banderole annonçait : « Il a menti et des milliers sont morts. »
Crédit : PA

Dans une interview à la BBC le 3 février, Tony Blair a appelé à une « génération de guerre » contre Al-Qaïda et d’autres groupes djihadistes dans le monde entier. Premier ministre anglais à l’époque de la guerre d’Irak, Blair fut à l’origine de la désinformation sur les armes de destruction massive de Saddam Hussein, qui a induit les Etats-Unis et d’autres nations transatlantiques à lancer la guerre contre l’Irak.

Sur la BBC, Tony Blair, qui est aujourd’hui conseil spécial de Barack Obama pour le Proche-Orient, a comparé la guerre globale à mener contre le terrorisme aux quarante-cinq années de Guerre froide, sans préciser que la Grande-Bretagne comme les Etats-Unis se sont alliés à Al-Qaïda et à d’autres djihadistes financés par les Anglo-Saudiens pour faire tomber le régime de Kadhafi en Libye et dans l’effort pour renverser Bachar al-Assad en Syrie.

Nos lecteurs se rappelleront que Blair est l’auteur de la doctrine de guerre globale permanente dans un monde « post-westphalien », c’est-à-dire un monde sans nations souveraines ni droit international.

Les propos psychotiques de Blair ont aussi eu leur impact à Munich, où se tenait la célèbre conférence internationale annuelle sur la sécurité, la Wehrkunde. Le secrétaire général de l’OTAN, Fogh Rasmussen, y a prononcé un discours va-t’en guerre, déclarant que l’organisation militaire allait se déployer partout sur la planète où ses intérêts étaient menacés. Il a mis en garde contre « l’arc de crise allant du Sahel à l’Asie centrale », ajoutant qu’après le retrait d’Afghanistan, l’OTAN ferait appel à des forces d’opérations spéciales, des forces de réaction rapide et des systèmes de défense antimissile pour assurer sa domination.

Le ton est monté au cours de la soirée du 1er février, lorsqu’un allié de George Soros, Kenneth Roth, de Human Rights Watch, a accusé le gouvernement russe d’être responsable des 60 000 morts de la guerre civile en Syrie, suscitant ainsi de grandes tensions avec la Russie et la Chine.

Le lendemain, dans une session sur la sécurité en Europe, le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov, a riposté contre la clique propageant la « guerre permanente » en affirmant que les seules actions militaires légitimes sont celles approuvées par le Conseil de Sécurité, tout en faisant remarquer que les réseaux terroristes soutenus par l’Occident en Libye et en Syrie sont les mêmes qui mènent la guerre contre l’Occident.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet