www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Guerre

Ukraine : Obama lance une guerre qui n’avoue pas son nom

La rédaction
1514 visites | 2 commentaires

L’agence Bloomberg rapporte que les Etats-Unis ont envoyé un navire de guerre en mer Noire, une action qui, comme l’a fait remarquer le ministre russe des Affaires étrangères Sergeï Lavrov, enfreint les règles concernant la présence de navires étrangers dans ces eaux. L’actuel commandant suprême des forces alliées en Europe (SACEUR), Philip Breedlove songe également à envoyer une troisième brigade de 5000 soldats.

L’économiste américain Lyndon LaRouche estime qu’il s’agit là « d’un acte très proche d’une déclaration de guerre, ou des hostilités », nous rapprochant dangereusement d’une guerre mondiale.

Ceci signifie que si le Président des Etats-Unis promeut cela, sans le dire ouvertement, il s’agit de fait d’une déclaration de guerre contre la Russie et la Chine [le secrétaire-d’Etat-adjoint pour l’Asie orientale Daniel Russel a menacé la Chine de sanctions et de représailles militaires le 3 avril en raison d’une dispute territoriale entre cette dernière et les Philippines]. Cela signifie la guerre thermonucléaire. Ainsi, le Président des Etats-Unis joue avec l’idée d’une guerre thermonucléaire (…) ce qui confirme qu’il doit être destitué, précisément pour cette raison.

L’oligarchie transatlantique continue à faire monter la pression sur son pantin à la Maison Blanche pour qu’il joue à fond la carte du chantage nucléaire. Un rédacteur associé du Financial Times, Philip Stephens, écrivait le 3 avril :

La marche de la Russie en Crimée a soulevé la question de savoir où l’Occident devrait tracer la ligne. L’Otan irait-elle en guerre pour protéger les pays Baltes ? La même question se pose pour l’Asie orientale : M. Obama combattrait-il la Chine pour une poignée de rochers dans la mer de Chine orientale ? Plus crédible sera le ’’oui’’ des États-Unis et ses alliés à ces deux questions, moins leur détermination sera mise à l’épreuve.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir les 2 commentaires

Vos commentaires

  • Le 8 avril 2014 à 13:58
    par petite souris

    ces provocations sont en effet très dangereuses et démontrent l’état de faiblesse politique de ce prix Nobel de la paix !
    " Quand on pactise avec le diable, je veux dire avec l’ennemi, c’est pour aller de crime en crime " de Gaulle

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2014 à 16:59
    par Clare van Zijl

    L’économiste américain Lyndon LaRouche estime qu’il s’agit là « d’un acte très proche d’une déclaration de guerre, ou des hostilités », nous rapprochant dangereusement d’une guerre mondiale......... (votre rédaction)
    Sa femme dans l’article " Comment l’empire Britannique orchestra la première guerre mondial"
    "Je pense qu’à partir du moment où l’on se dit que la guerre est inévitable, on finit par l’avoir. Si, au contraire, on se dit qu’une autre politique est possible afin d’éviter la guerre, alors on l’évitera. Il n’existe aucune force naturelle, aucun automatisme en matière de guerre ou de paix. "
    Il prend pas le conseil de sa femme ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet