Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité

Panos Kammenos appelle à la séparation des banques et un New Deal pour l’Europe

La rédaction
visites
1112
commentaire
JPEG - 74 ko
A gauche sur cette photo, le député Panos Kammenos (Grecs indépendants) avec Alexis Tsipras (Coalition de gauche Syriza).

Lors de l’examen du budget 2014 au Parlement grec le 8 décembre, Panos Kammenos, le dirigeant des Grecs Indépendants (AN.EL), un parti politique né d’une scission du parti conservateur Nouvelle Démocratie, a lancé un appel à la mise en œuvre d’une séparation bancaire du type Glass-Steagall en Grèce, en Europe et aux Etats-Unis.

Kammenos revient d’un voyage à Washington. En collaboration avec le Comité d’action politique (LPAC) de l’économiste américain Lyndon LaRouche, Kamenos s’est entretenu avec des membres du Congrès sur l’urgence de rétablir le Glass-Steagall, car c’est bien cela le meilleur moyen d’aider la Grèce.

Lors de sa dénonciation du budget proposé par le gouvernement grec, adopté avec une majorité de seulement trois voix, Kammenos a rappelé que lorsque la Grèce avait rejoint la Communauté économique européenne en 1979, celle-ci était une communauté de nations reposant sur le consentement, le respect mutuel et l’égalité. Aujourd’hui, dit-il, nous sommes dans une communauté de banques.

Il a évoqué l’histoire de la crise des années 1930, lorsque les Américains avaient la chance d’avoir un très grand dirigeant, le président Franklin Roosevelt, qui mit en œuvre le New Deal pour défendre les droits des citoyens contre les banques. En même temps, Roosevelt définit les grandes libertés : liberté d’expression, liberté de vivre à l’abri du besoin, liberté de vivre à l’abri de la peur.

Aujourd’hui en Grèce, ces libertés sont bafouées, y compris par des attaques virulentes contre les députés, syndicalistes et autres qui s’opposent à la politique de la Troïka.

Kammenos a expliqué devant le parlement qu’aux Etats-Unis, des dizaines de députés et de sénateurs, dont il a pu en rencontrer certains lors de sa visite à Washington, soutiennent les propositions de loi en vue du rétablissement de la séparation des banques.

Au cours de la campagne pour les élections européennes de mai 2014, le parti des Grecs Indépendants comptent lancer une mobilisation pour la séparation des banques à travers l’Europe.

Il a appelé à un nouveau Plan Marshall pour l’Europe, notant que dans le cadre du plan original, le crédit pour la reconstruction des économies de l’Europe était accordé à des conditions favorables, contrairement aux conditions d’usure actuelles. Le discours de M. Kammenos est disponible en grec ici.

Entretien de Panos Kammenos avec LPAC-TV

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide