www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Grands projets

Un syndicaliste américain découvre les vertus des infrastructures chinoises

La rédaction
718 visites | 1 commentaire

Revenant d’un voyage en Chine, le président de la principale centrale syndicale américaine AFL-CIO, Richard Trumka, a annoncé dans une conférence de presse le 14 janvier que son organisation allait initier une campagne importante au Congrès en défense d’une grande politique d’investissement dans les infrastructures de base.

Après avoir présenté une longue série de statistiques sur l’état de décrépitude des routes, ponts et chemins de fer américains, sans parler de l’absence totale de nouveau projets, il a expliqué que les Etats-Unis avaient besoin de « nouvelles opportunités et de défis pour créer des emplois et la base d’une nouvelle prospérité ». Il a mentionné le besoin urgent de moyens de transport de masse dont les autoroutes, les trains à grande vitesse et les aéroports, sans oublier le domaine énergétique.

Par rapport à son voyage en Chine, il a expliqué que le développement des trains à grande vitesse dans ce pays au cours des cinq dernières années fait apparaître un contraste saisissant avec la situation aux Etats-Unis, qui n’ont toujours pas, malgré une annonce en ce sens en 2010, construit un seul kilomètre de voie rapide !

PNG - 225.4 ko
Chine : carte du réseau ferroviaire à grande vitesse

Aujourd’hui, a-t-il fait remarquer,

les trains à grande vitesse chinois transportent plus de passagers que le système aérien américain !

Il conclu que les Etats-Unis sont en train de prendre un important retard dans le développement de l’infrastructure, un investissement vital pour maintenir l’économie. « Pour concurrencer la Chine, l’Inde, l’Allemagne, nous devons investir, mais notre maigre investissement de la part du gouvernement fédéral ne suffit pas », a-t-il déclaré.

En tout cas, le ton est bien différent par rapport aux discours habituels sur la « relance par la consommation », ou bien « par l’offre », avec lesquels nous enquiquinent les économistes depuis le début de la crise en 2007-2008.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Le choix de la rédaction
Autres articles
Plus d'articles

Voir le commentaire

Vos commentaires

  • Le 21 janvier 2014 à 01:57
    par petite souris

    enfin ! quelqu’un qui a compris l’utilité de l’infra structure ......
    bravo ! et maintenant au boulot .............des TGV des autoroute et ...
    tant qu’on y est le projet NAWAPA !
    on peut rêver !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet