www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >UE/BCE/Euro

Il faut repenser le partenariat entre l’Europe et la Russie

La rédaction
1061 visites | 1 commentaire

Plutôt que de s’enfoncer dans les tranchées d’une nouvelle guerre froide avec la Russie, l’Europe ferait mieux de développer une relation constructive avec elle, écrit l’analyste en chef du Forum germano-russe, Alexander Rahr, dans une analyse retraçant les relations entre les deux pays depuis la chute du mur en 1989, il y a 25 ans.

La « perte de l’Ukraine au bénéfice de la Russie » a provoqué des cris d’orfraie au sein de l’Union européenne et de ses institutions et les stratèges de l’UE ont atteint les bornes de leur sagesse. Au début, l’UE voulait attirer les 6 pays proches de la Russie dans un « partenariat de l’Est » c’est-à-dire la Biélorussie, l’Ukraine, l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Moldavie et la Géorgie. Seuls les deux derniers ont répondu favorablement, les autres ayant préféré rester avec la Russie. Le choix des Azéris de s’orienter vers la Russie est un important recul pour l’UE, qui souhaitait la construction d’un gazoduc non russe, le projet Nabucco. British Petroleum (BP) en a tiré les conclusions et a préféré se retirer du projet, au profit d’autres projets avec la Russie en Sibérie.

JPEG - 168.2 ko

La seule stratégie qui reste à l’Europe, écrit Rahr, est le sabotage. L’UE préfère, par exemple poursuivre en justice les gouvernements du sud de l’Europe pour contester leur partenariat avec la Russie dans le cadre du projet South Stream. Il s’agit ici d’une série d’entreprises conjointes avec la Russie, avec 50% des parts de chaque côté.

L’UE affirme que ces projets violent ses lois de libre-marché, sous prétexte qu’il n’y a pas séparation entre l’infrastructure et la distribution. (A l’image de sa politique d’imposer la séparation, comme dans le cas de la SNCF, de l’entretien des voies ferroviaires et des sociétés de transport de fret ou de passager soumises à la libre-concurrence. [1]) Ainsi Gazprom n’aurait pas le droit, selon les règles de Bruxelles, de produire du gaz et de le transporter dans ses propres gazoducs.

L’UE pourrait adopter une nouvelle vision et changer ses règles insensées, mais elle préfère demander à ses pays membres de modifier leurs lois et même leur constitution pour se soumettre à son idéologie dominatrice, tant vis-à-vis de l’intérieur que de l’extérieur.

Rahr doute que l’UE puisse réellement empêcher le gaz russe de transiter par le South Stream, une fois qu’il sera complété en 2015. Celui-ci reliera le port russe d’Anapa au port bulgare de Varna, situés de part et d’autre de la mer Noire, et distantes de 900 km.

Soulignant la mauvaise expérience qu’ont eu les Russes avec le libéralisme à outrance qui a ravagé le pays à la suite de la chute du mur, Rahr conseille au ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, de promouvoir des projets plus constructifs, comme celui d’une défense anti-missile conjointe entre l’Europe et la Russie, afin d’orienter les choses dans la bonne direction.


[1Bien évidemment, lorsqu’il s’agit de séparer les banques de détail des banques d’investissement, l’UE ne voit aucun intérêt à protéger l’épargne de ses propres citoyens contre les risques associés au capital et à la spéculation.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir le commentaire

Vos commentaires

  • Le 4 janvier 2014 à 14:39
    par petite souris

    soyons juste logiques !
    regardons un planisphère !
    ..................
    Les pays qui forment le continent européen sont en continuité territoriale avec la Russie la Chine et l’Inde
    Les pays qui forment le continent européen sont séparés par l’océan atlantique avec le continent nord américain
    ..............
    donc les relations par voie terrestre : trains, voitures & camions, voies fluviales sont largement favorisées et pratiques et donc faciles à re-développées .......pour les échanges commerciaux et culturels comme ce fut le cas autrefois
    ...............
    depuis quand nozélites n’ont pas regardé un atlas, une mape-monde ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet