www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Glass-Steagall

USA : nouveaux soutiens au projet de loi Glass-Steagall

464 visites | 4 commentaires

Introduite au Congrès américain le 3 janvier par la démocrate Marcy Kaptur et le républicain Walter Jones, la proposition de loi HR 129 rétablissant la loi Glass-Steagall de Franklin Roosevelt compte de nouveaux soutiens parlementaires. Nos collègues du LaRouche PAC mènent depuis 3 semaines une campagne intense au Congrès pour faire adopter ce projet.

Sept députés démocrates viennent d’ajouter leur signature au projet de séparation totale entre banque de dépôt et de crédit d’une part, et banques d’affaires et de marché de l’autre : Mike Michaud (Maine), James McGovern (Massachusetts), James Moran (Virginie), Michael Capuano (Massachusetts), Eleanor Norton (Washington DC), Peter Welch (Vermont) et Lloyd Doggett (Texas).

La pression monte aux Etats-Unis contre Wall Street et donc contre Obama qui l’a protégé jusqu’ici. La semaine dernière, le président de la Réserve fédérale de Dallas, Richard Fisher, et le vice-président de l’Agence fédérale de garantie des dépôts (FDIC), Thomas Hoenig, ont lancé une attaque coordonnée contre les banques systémiques (too big to fail), appelant à leur démantèlement.

PBS attaque ceux qui ont protégé Wall Street

FLASH - Lanny Breuer a démissionné !

Mardi, c’est la chaîne de télévision publique PBS qui est passée à l’offensive en diffusant une émission d’une heure consacrée à la corruption du gouvernement par Wall Street. Dans « Les Intouchables – pourquoi les dirigeants de Wall Street ont échappé aux poursuites pour leurs fraudes dans la vente d’hypothèques pourries », l’émission Frontline s’en prend au directeur de la division criminelle du département de la Justice et proche d’Obama Lanny Breuer, pour avoir organisé l’arrêt des poursuites contre les banques criminelles (Wachovia, HSBC, etc.).

PBS donne la parole au sénateur Ted Kaufman, aux procureurs de New York Eliot Spitzer et Eric Schneiderman ainsi qu’à Phil Angelides, qui menaient la charge pour que les banques soient condamnées. Répondant à une déclaration de Breuer disant qu’il ne dormait pas de la nuit à l’idée de laisser les poursuites se faire et que cela aboutisse à la faillite de Wall Street (sic), Kaufman a déclaré : « le boulot d’un procureur est de poursuivre les actes criminels, pas de se morfondre toute la nuit au sujet du sort des banques. » Cette émission explosive lève le voile sur ce qui est devenu une évidence, la corruption au plus haut niveau des institutions par la finance internationale.

Watch The Untouchables on PBS. See more from FRONTLINE.

Signez et envoyez à votre député l’Appel à un Glass-Steagall global !

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir les 4 commentaires

Vos commentaires

  • Le 25 janvier 2013 à 20:38
    par Eric

    Bertrand, depuis 200 ans il n’y a eu en France aucune manifestation intelligente, à savoir des manifestations qui s’attaqueraient à la racine de la plupart des maux : l’absence de démocratie. Toutes les manifestations s’attaquent en effet aux conséquences de l’absence de démocratie et pour cette raison sont vouées à l’échec. Si les Français manifestaient par millions dans les rues de France tous les week-ends pour que la France devienne une démocratie, ils seraient dans "l’ici et maintenant" et finiraient par obtenir la démocratie et, partant, la loi Glass-Steagall.

    • Le 25 janvier 2013 à 20:52
      par Bertrand Buisson

      Certes, mais c’est aujourd’hui qu’il faut juguler l’effondrement économique et financier, pas dans 200 ans...

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2013 à 20:42
    par Eric

    "Sept députés démocrates viennent d’ajouter leur signature au projet de séparation totale entre banque de dépôt et de crédit d’une part, et banques d’affaires et de marché de l’autre :"
    Si les Etats-Unis étaient une démocratie et non un gouvernement faussement représentatif, des débats auraient eu lieu au sujet du Glass-Steagall act pendant quelques semaines dans les médias de masse à la fin de l’année 2008, puis un référendum dans le cadre duquel on aurait demandé aux Américains s’ils sont favorables ou non au rétablissement du Glass-Steagall act se serait tenu. Je pense que la majorité d’entre eux aurait répondu "oui" à cette question. Comme quoi, la démocratie est beaucoup plus efficace que le gouvernement faussement représentatif.

    • Le 24 janvier 2013 à 20:50
      par Bertrand Buisson

      c’est bien beau mais ça ne fait pas avancer la cause ici et maintenant...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet