Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité

Vitrenko exige que le monde reconnaisse la nature néo-nazie du putsch en cours en Ukraine

La rédaction
visites
2271
commentaires

Le Dr Natalia Vitrenko, présidente du Parti progressiste socialiste d’Ukraine, a publié hier une déclaration après que des guérilleros marchant sous la bannière rouge et noire du collaborateur nazi Stepan Bandera ont commis des actes de violence dans le centre de Kiev.
« C’est seulement lorsque la communauté mondiale aura reconnu la nature néo-nazie du putsch que la violence en Ukraine pourra être arrêtée », est le titre de sa déclaration.

Vitrenko a rapporté que le sang a coulé à nouveau hier, après que des colonnes organisées et lourdement armées, sous prétexte d’une marche pacifique sur la Rada suprême à l’appel mensonger des dirigeants de l’Euromaidan (Iatsenouk, Klitschko et Tyahnybok), ont tenté de saccager la Rada (Parlement) et attaqué tant la police que des manifestants pacifiques du Parti des régions, actuellement au pouvoir. Elle a accusé les dirigeants de l’opposition d’avoir incité cette nouvelle vague de violence et les a tenus responsables pour le sang versé. Mais elle a ajouté :

La responsabilité pour la violence, le sang, les morts et les blessés, et la guerre civile en Ukraine, n’incombe pas seulement aux organisateurs de l’Euromaidan, aux guérilleros et aux terroristes, mais également aux dirigeants de l’Union européenne et des Etats-Unis qui ont, dans leur myopie politique, confondu un putsch nazi avec une révolte populaire pacifique en défense des valeurs européennes.

Vitrenko a répété ce qu’elle avait déclaré dans une vidéo du 13 février, qui est que les politiques étrangers se rendant sur le Square de l’Indépendance (Maidan Nezalezhnosti) refusent délibérément de reconnaître que toute la zone du Maidan est décorée de graffiti néo-nazis, tandis que des « menaces nazies » telles que « poignardons les moscovites » et « gloire à la nation – mort aux ennemis » sont scandées continuellement. « Pour une raison quelconque, ils n’arrivent pas à voir que ce qui arrive en Ukraine est parfaitement similaire à la saisie du pouvoir par les nazis en Allemagne. »

En conclusion, elle a ajouté :

En tant que dirigeante d’un parti d’opposition de gauche en Ukraine, j’appelle la communauté mondiale à regarder ce qui est au cœur de nos problèmes en Ukraine. Il s’agit d’un putsch néo-nazi, visant à établir une dictature nazie. Le droit international et les valeurs européennes, la défense des droits humains en Ukraine (et dans le monde), ainsi que les principes démocratiques, obligent toutes les nations du monde et toutes les forces progressistes à s’unifier dans le but de bannir les partis et mouvements néo-nazis en Ukraine. Sinon il sera impossible de stabiliser la situation et d’obtenir des changements démocratiques.

Vitrenko avait remercié dans sa déclaration vidéo du 13 février Helga Zepp-LaRouche, fondatrice de l’Institut Schiller, pour son intervention récente dans une réunion du National Endowment for Democracy (NED) à Washington D.C., où elle avait dénoncé depuis la salle : « Sous couvert de ’’démocratie’’, vous vous ingérez dans les affaires internes de l’Ukraine et vous pourriez déclencher une troisième Guerre mondiale. »

Vitrenko a terminé en disséquant les faussetés contenues dans les plus récentes résolutions adoptées tant par le Congrès américain que le Parlement européen sur l’Ukraine.

Le soutien apporté par le Parlement européen aux insurgés actuels est particulièrement outrageant, étant donné les résolutions antérieures de ce même Parlement condamnant les mouvements politiques néo-nazis en Ukraine. En 2010, le Parlement européen avait déclaré que celui-ci :

Regrette vivement la décision du président ukrainien sortant, Victor Iouchtchenko, d’accorder à titre posthume à Stepan Bandera, chef de l’organisation nationaliste ukrainienne OUN qui collabora avec l’Allemagne national-socialiste, le titre de « héros national de l’Ukraine »

Ce même Parlement a déclaré dans une résolution adoptée le 13 décembre 2012, qu’il :

S’inquiète de la montée du sentiment nationaliste en Ukraine, qui s’est traduit par le soutien apporté au parti « Svoboda », lequel se trouve ainsi être l’un des deux nouveaux partis à faire son entrée à la Verkhovna Rada ; rappelle que les opinions racistes, antisémites et xénophobes sont contraires aux valeurs et principes fondamentaux de l’Union européenne et, par conséquent, invite les partis démocratiques siégeant à la Verkhovna Rada à ne pas s’associer avec ce parti, ni à approuver ou former de coalition avec ce dernier.

Aujourd’hui, fait remarquer Vitrenko, les responsables européens et américains sont en contact constant avec le dirigeant de Svoboda, Oleh Tyahnybok.

Lundi 24 février 19h00 :

Conférence-débat à Paris : Non au coup d’Etat occidental en Ukraine !

Voir les 6 commentaires

  • Eric • 20/02/2014 - 10:42

    "... les principes démocratiques, obligent toutes les nations du monde et toutes les forces progressistes à s’unifier dans le but de bannir les partis et mouvements néo-nazis en Ukraine."
    Mme Vitrenko, si vous étiez une vraie démocrate vous diriez qu’il faut bannir tous les partis politiques d’Ukraine et non pas seulement les partis et mouvements néo-nazis. Plus bas dans cet article figure un oxymore : "partis démocratiques". Etant donné qu’il n’y a pas de partis politiques dans une démocratie, il ne saurait exister des "partis démocratiques".

    Répondre à ce message

  • liguori aurelien • 20/02/2014 - 16:55

    Sous entendre que bandera est un collaborationniste est une honte. c’est un nationaliste qui s’est battu contre les nazis et l’URSS durant la seconde guerre mondiale.
    Que des néo-nazie est récupéré sont image est une chose, mais ne lui attribuez pas des actes qu’il n’a pas commis.

    • Philippe Bosc • 20/02/2014 - 17:52

      Je connais tres bien l’Ukraine . Les Etats Unis et l’Europe n’auraient jamais du mettre leurs nez en Ukraine comme ils l’ont fait : Les politiciens polonais , allemands ...et americains n’avaient pas a aller a Kiev pour encourager a la revolution . ( Imaginez par example les anglais venir a Paris pour encourager le peuple a la rebellion ...). Ils sont en partis responsables de ce qui arrive .
      Certes le president ukrainien est tres corrompu . Mais en Ukraine la corruption est partout . ( classe 150em pays le plus corrompu sur une echelle de 170 pays / au meme niveau que le Nigeria )
      Effectivement , en supportant le soulevement , L’Europe a encourage les gropuscules nationalistes et fachistes de l’Ouest ukrainiens surnommes ’’Bandera ’’ : Car ils continuent de glorifier la memoire de Stepan Bandera qui collabora avec les allemands pendants la guerre . ( Et je connais tres bien l’Histoire de ce pays...)
      Ce sont eux qui combattent contre la police .
      Ce bain de sang etait a prevoir .
      Et attention aux risques de guerre civile entre l’ouest et l’est

    • liguori aurelien • 21/02/2014 - 08:44

      Bandera est mort en camp de concentration avec ses frères et ses soeurs après avoir combattu Hitler sur un front et l’URSS sur un autre, c’est un héros ukrainien dire qu’il a collaboré et pour moi une honte a la mémoire de cette hommes.
      L’occident n’a pas a ingéré dans les affaires de l’Ukraine je n’ai jamais dit le contraire et si les manifestants veulent leur révolution nationaliste sa ne regarde ni l’occident ni la Russie.

    Répondre à ce message

  • nepoznat • 20/02/2014 - 22:30

    décidément, l "ouest" ne pardonne pas la Russie de l’entraver en Syrie...
    de la même façon que la révolution orange était pilotée par l’ouest, il en est de même pour ce conflit de guerre civile dit de "Maidan".
    Grosse différence : lors de la révolution orange, les occidentaux se sont appuyés sur les éléments civils de la population, là, il s’agit principalement de groupes paramilitaires, armés (d’où le nombre de morts des deux côtés). Il s’agit de groupes néo-nazis très différents du mouvement orange. Ces gens-là qui mettent le pays à feu et à sang ne sont pas "pro européens", ils sont "anti russes" au nom d’un nationalisme ukrainien (qui peut même être expansionniste sur la Russie au nom de la fameuse Rus’ de Kiev).
    La clique "internationale" les soutient uniquement en vue d’affaiblir la Russie poutinienne, mais elle pourrait à terme s’en mordre les doigts.
    C’est amusant, ces gens qui stigmatisent les extrêmes ici mais qui les attisent là-bas, en Syrie comme à Kiev. Comme quoi, il y a de bons terroristes islamistes et de bons néo-nazis...
    Au besoin de propagande, on peut les travestir en "peuples aspirant à la liberté". Ahhh, il n’est pire guerre que celle de l’information.

    Répondre à ce message

  • petite souris • 20/02/2014 - 14:05

    Je crains que contrairement à Natalia Vitrenko, qui est une femme politique, que les dirigeants de l’Union européenne et des Etats-Unis n’aient jamais confondu un putsch nazi avec une révolte populaire pacifique en défense des valeurs européennes !
    "Ils" ont utilisé la complexité des "révoltés" pour arriver à leur but : la destitution de Poutine qui ose faire de la Russie un grand pays développé, ce qui va à l’encontre de la gouvernance dictatoriale de l’oligarchie financière ..............

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide