Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité

William Perry : le danger d’une guerre accidentelle s’accroit

La rédaction
visites
831
commentaire
JPEG - 165.5 ko
L’ancien secrétaire à la Défense William Perry accuse Obama d’augmenter les risques d’une guerre nucléaire.
Crédit : Stanford University

L’ancien secrétaire à la Défense William Perry a estimé, lors d’un petit-déjeuner du Defense Writers Group le 3 décembre à Washington, que le monde est « au bord d’une nouvelle course aux armements nucléaires ». Pour lui, le risque de guerre nucléaire augmente à cause du démantèlement des relations entre la Russie et les États-Unis.

JPEG - 319.1 ko
Nouvelle Solidarité N° 15/2015 - S’abonner ?

« Aujourd’hui – je ne l’aurais probablement pas dit il y a 10 ans – mais aujourd’hui, nous nous trouvons face au danger d’un événement nucléaire comme à l’époque de la Guerre froide, d’une guerre accidentelle », a averti le chef du Pentagone du président Clinton. Il estime qu’il est impératif d’empêcher l’accélération de cette maudite course aux armements nucléaires.

Pour Perry, ce sont les ICBM (missiles balistiques intercontinentaux) qui représentent la principale menace en raison de la doctrine de « lancement sur alerte », qui incitent une superpuissance à lancer la contre-attaque dès lors qu’elle estime que l’adversaire à lancer un missile contre lui sans lui laisser le temps de vérifier.

Il appelle donc à supprimer le troisième pilier de la « triade nucléaire » tout en gardant les avions bombardiers et les sous-marins. Les ICBM « ne sont pas nécessaires – on n’en a pas besoin. Toute définition raisonnable de la dissuasion permettra d’éliminer ce troisième pilier. »

Perry a également critiqué la décision des États-Unis et de l’OTAN d’installer des systèmes antimissiles balistiques en Roumanie et en Pologne, obligeant ainsi Poutine à prendre des contre-mesures. « Il n’y a vraiment pas de justification à cela. Les raisons présentées ne tiennent pas. »

Par ailleurs, Perry juge « stupide » la décision américaine d’interrompre les communications directes avec les forces militaires russes en réponse à la crise de 2014 en Ukraine. « C’est précisément le moment où on a besoin plus que jamais des relations bilatérales entre forces militaires », a-t-il ajouté.

En somme, Perry dénonce la folie furieuse de la politique d’Obama et où elle risque de nous conduire.

Voir le commentaire

  • muriel mareix • 09/12/2015 - 14:35

    Le danger d’une guerre s’accroit : en fait les actes de guerre entre l’arc russo-chiite et l’otan-israelo-wahabite ont déjà commencé. Seule la retenue des Russes a évité jusqu’ici l’escalade fatale ; mais pousse paradoxalement les proxies à toujours plus de provocations. Turquie OTANienne en tête.
    Je rappelle que la France a été réintégrée à l’OTAN par Sarkozy et que Hollande joue la servilité qui lui a permis d’obtenir son poste présidentiel (il est membre de la FAF). Quant à Juppé, il a viré Pentagone semble-t-il et certainement anti-Assad. Nous serons donc entraînés par l’OTAN dans une guerre mondiale d’origine financière et sioniste, comme en 1914 (la FED fut crée en 1913 et le FMI vient d’intégrer la Chine en novembre 2015, ce qui est un prélude, selon moi, à un "reset" exterminateur (colatéraux)
    Que la guerre soit "accidentelle" est donc une autre histoire...de mon point de vue, même avec les seuls bombardiers et sous-marins elle n’aurait que 15 minutes de retard....
    A la limite, la quantité astronomique de missiles ICBM est un facteur de dissuasion. Par ailleurs, des plans publics Russes donnent l’usage de l’arme atomique "limité" comme possible...et on connait les plans OTAN pour la frappe préventive...
    Je ne suis pas sûr que la communication entre militaires sur fond de surdité politique soit cohérent à long terme. Je ne serai pas surprise quand un avion OTAN sera descendu au dessus de l’Irak ou de la Syrie.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide