www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Le président Xi Jinping résume les grandes lignes de la politique étrangère chinoise

La rédaction
1818 visites
PNG - 216.4 ko

Dans le cadre d’une conférence organisée par la direction du Parti communiste chinois, les 28 et 29 novembre derniers à Beijing, portant sur les questions liées aux affaires étrangères, le Président Xi Jinping a prononcé un important discours plaçant l’ensemble de la politique étrangère chinoise sous l’égide d’un concept connu en Occident sous le nom de l’ « avantage d’autrui ».

Cette importante conférence rassemblait nombre de dirigeants politiques chinois, tant au niveau du gouvernement central que celui des provinces et des municipalités, sans parler de la direction nationale du Parti communiste chinois.

Nous présentons ici quelques extraits (traduction non officielle) de ce discours :

Tout en gardant à l’esprit les nouvelles tâches qui devront être entreprises sous de nouvelles conditions, nous avons travaillé avec acharnement pour développer la diplomatie chinoise de manière créative, tant d’un point de vue théorique que pratique, pour mettre de l’avant l’importance globale du rêve chinois et pour enrichir la pensée stratégique du développement pacifique.

Nous avons promu la construction d’un nouveau type de relations internationales s’appuyant sur la coopération gagnant-gagnant, mis en avant et suivi une politique consistant à sauvegarder la justice et à poursuivre des intérêts partagés, et défendu une nouvelle vision fondée sur une coopération et une sécurité durable communes, à l’échelle globale.

Nous avons entrepris la construction d’un nouveau modèle de relations entre les pays majeurs, mis en avant et pratiqué une politique de bon voisinage fondée sur l’amitié, la sincérité, l’intérêt mutuel, et l’inclusion, ainsi que les contours des relations de la Chine avec l’Afrique, fondées sur la sincérité, la réalisation des objectifs, l’affinité et la confiance mutuelle.

Nous devons toujours garder à l’esprit la complexité d’une architecture internationale en évolution, et nous devrions reconnaître que la tendance croissante à l’établissement d’un monde multipolaire ne va pas changer.

Nous devrions rester alertes par rapport à la gravité des tensions et des luttes internationales ; mais nous devons également reconnaître que la paix et le développement, la tendance sous-jacente de notre époque, demeurera inchangée. Nous devrions être parfaitement conscients de la nature durable de la lutte pour l’ordre international ; nous devons par contre reconnaître que la direction dans la réforme du système international restera inchangée.

Nous devrions reconnaître pleinement l’incertitude concernant l’environnement voisin de la Chine, mais nous devrions également réaliser que la tendance générale à la prospérité et la stabilité dans la région Asie-Pacifique ne va pas changer.

Nous continuons fermement à penser que tous les pays, indépendamment de leur taille, puissance et niveau de développement, sont des membres égaux de la communauté internationale, et que le destin de l’humanité devrait être décidé par les peuples de tous les pays. Nous devrions défendre la justice internationale et, en particulier, faire entendre la voix des pays en voie de développement.

Nous devrions continuer à défendre la stratégie d’ouverture gagnant-gagnant, une approche gagnant-gagnant dans tous les aspects de nos relations extérieures dans des domaines comme la politique, l’économie, la sécurité et la culture.

Nous devrions chercher la compréhension des autres pays ainsi que leur soutien au rêve chinois : un rêve de paix, de développement, de coopération et de réalisations gagnant-gagnant. Ce que nous cherchons à développer est le bien-être tant du peuple chinois que ceux de tous les autres pays.

Nous devrions bien gérer les relations avec les autres grands pays, construire un cadre sain et stable pour les relations entre les principaux pays, et élargir la coopération avec les autres grands pays en voie de développement. Nous devrions renforcer l’unité et la coopération avec les autres pays en voie de développement, et intégrer étroitement notre propre développement avec le développement commun des autres pays en voie de développement.

Nous devrions renforcer la coopération en vue d’objectifs concrets, travailler activement à la construction de la Ceinture économique de la route de la soie et de la Route de la soie maritime du 21e siècle, travailler fort pour élargir la convergence des intérêts entre diverses parties, et promouvoir la coopération gagnant-gagnant grâce à des objectifs concrets.

Le président chinois a également réitéré la volonté de la direction du pays de doubler le produit intérieur brut (celui de 2010) ainsi que le revenu moyen de tous les Chinois d’ici à 2020, année du centième anniversaire du Parti communiste chinois, et d’arriver à la création d’un pays socialiste moderne lorsque la Chine célébrera, d’ici deux générations à peine, le centenaire de la fondation de la Nouvelle Chine en 2049.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet