Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Helga Zepp-LaRouche : la nouvelle Route de la soie peut annoncer le début d’une nouvelle époque

visites
831

La prestigieuse revue chinoise en langue anglaise Beijing Review a posté le 17 mars un clip vidéo de trois minutes sur le Pont terrestre eurasiatique, tiré d’une longue interview réalisée avec Helga Zepp-LaRouche à Beijing le 20 février. Un autre clip sur la tension actuelle entre la Chine et le Japon a également été posté, et l’ensemble de l’entretien a été publié dans l’édition de la revue datée du 27 mars.

Dans la première vidéo, Zepp-LaRouche explique ce qu’elle pense de l’initiative du président Xi Jinping pour le développement d’un corridor économique le long de la Route de la soie, pour renforcer la coopération entre l’Europe et l’Asie.

« J’en suis très heureuse, répond-elle, parce que cela transformera cette région du monde de façon très positive, et augmentera le niveaux de vie des peuples de l’Eurasie.(...) Nous pensons qu’il peut s’agir du début d’une époque complètement nouvelle de la civilisation, à condition de pouvoir surmonter le danger de guerre. » Face à ce danger et à l’effondrement financier, « nous devons changer très rapidement le paradigme actuel et abandonner l’idée de pouvoir résoudre les problèmes par la guerre. (...) Nous devons cesser de penser en des termes géopolitiques et nous concentrer sur les objectifs communs de l’humanité. »

En Eurasie, a-t-elle souligné, il existe bon nombre de pays enclavés, difficilement accessibles par manque d’infrastructures – « pas de canaux, pas de lignes ferroviaires, seulement des simples pistes routières. Nous avons donc beaucoup de travail à faire dans les 20, 30, 40 ou 50 prochaines années. La clé est de changer la façon de penser des personnes responsables avant qu’il ne soit trop tard. »

On devrait « non seulement étendre la Route de la soie vers l’Asie centrale, mais en faire un moyen d’améliorer les conditions de vie de toute la planète. Ainsi, les marchés émergents auraient un avenir lumineux devant eux en se joignant à la dynamique de développement économique. »

<iframe
frameborder="0" width="602" height="339" src="http://www.dailymotion.com/embed/video/x153xyn?logo=on&hideInfos=1">

Contactez-nous !