www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Finance

La Banque des BRICS examine les premiers projets à financer

La rédaction
1049 visites
JPEG - 302.5 ko
Le pont de Bouregreg au Maroc (en cours d’achèvement) sera bientôt le plus grand pont d’Afrique. Réalisé par le groupe chinois Covec-Mbec, il représente l’investissement type de la BND des BRICS.

Le président de la Nouvelle banque de développement (NBD) des BRICS, l’Indien K.V. Kamath, a confirmé le 30 août au quotidien Hindustan Times que la banque a reçu les premières demandes de prêt pour financer des projets spécifiques et compte les examiner d’ici avril prochain. Pour les projets retenus, les prêts seront accordés dans les devises des pays demandeurs.

La Chine a déposé ses demandes la première, a précisé Kamath, et l’Inde s’apprête à le faire, ainsi que d’autres pays d’ici quelques semaines.

La NBD représente, selon lui, « le passage à l’âge adulte des pays en voie de développement ». Elle cherchera à comprendre les « besoins des emprunteurs et maintiendra le dialogue avec eux », contrairement à ce qui se passe avec les banques multilatérales actuelles, a-t-il ajouté. La banque veut avancer rapidement, « ce que les banques multilatérales existantes sont incapables de faire, pour plusieurs raisons. Elles prennent deux ans, même deux ans et demi, pour évaluer les projets et les approuver. Nous visons un délai de six mois. »

Kamal a insisté sur le fait que la NBD prévoit de coopérer avec la Banque asiatique d’investissement dans l’infrastructure (BAII) et non pas la concurrencer. Une différence importante est que la BIIA se concentre principalement sur l’Asie, tandis « que notre attention porte sur tous les pays membres partout dans le monde. La NBD a pour objectif de s’intéresser à une plus grande étendue géographique. »

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Pages spéciales
Notre avenir est avec les BRICS

Cette nouvelle dynamique des BRICS est le fruit d’un combat international pour le droit au développement mené par Solidarité et progrès en France et l’Institut Schiller à l’international.

En savoir plus
Le choix de la rédaction
Autres articles
Plus d'articles

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet