www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Loi Urvoas - Le régime désastreux des partis, un sujet d’une actualité brûlante

La rédaction
894 visites | 2 commentaires

Après tant d’autres, les dernières élections régionales, qui ont vu triompher l’abstention et un vote de sanction contre les grands partis en place, le confirment : une majorité des Français ne se reconnaît pas ou désapprouve les grands courants politiques.

Pourtant, les propositions de loi scélérates des députés socialistes Jean-Jacques Urvoas et Bruno Leroux, visant à « moderniser les règles » de l’élection présidentielle, ne visent rien d’autre qu’à rétablir ce fameux « régime désastreux des partis » dont le Président Charles De Gaulle voulait à tout prix préserver la France.

Pour rappel, voici son allocution du 7 novembre 1962, dix jours après le large succès du référendum par lequel il avait demandé aux électeurs d’approuver l’élection du Président de la République au suffrage universel, et onze jours avant le premier tour des élections législatives.

Pour signer la pétition contre les lois Urvoas/Leroux

Extrait :

Françaises, Français, vous avez, le 28 octobre, scellé la condamnation du régime désastreux des partis et marqué votre volonté de voir la République nouvelle poursuivre sa tâche de progrès, de développement et de grandeur.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Le choix de la rédaction
Autres articles
Plus d'articles

Voir les 2 commentaires

Vos commentaires

  • Le 23 décembre 2015 à 14:43
    par yftem

    De toutes façons, il est clair que le système de parrainages était déjà un filtre ...ce n’est qu’un renforcement ad hoc du système en place depuis longtemps.

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2015 à 11:35
    par hop

    Il est presque certain que les petits partis vont être dégagés du cirque électoral en vigueur.
    Dans l’épreuve, je vous invite à en tirer le point positif : vous apportiez de facto caution ( avec les autres partis) à un régime d’iniquité perpétuelle.
    Puisse cette gifle des usurpateurs en place vous conduire à proposer, avec M. CHOUARD par exemple, un nouveau Régime, fondé sur une approche plus directe et populaire de l’écriture de la Constitution de notre République.
    M. de Gaulle, lui-même n’a-t-il pas finalement céder au CONGRES la brèche dans laquelle le Régime Médiacratique ( et donc Ploutacratique) s’est ensuite engouffré ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet