Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Le Département d’Etat américain nie toute implication dans les révolutions de couleur

La rédaction
visites
880
JPEG - 24 ko
La porte-parole du Département d’Etat américain Jen Psaki.
Crédit : i24newstv

Dans un échange cocasse avec la presse le 13 février, concernant la tentative de révolution de couleur au Venezuela et celle réussie en Ukraine, la porte-parole du Département d’Etat américain Jen Psaki a nié sans sourciller que le gouvernement d’Obama était impliqué de quelque manière que ce soit dans des coups d’Etat anticonstitutionnels n’importe où dans le monde, une affirmation qui n’a pas semblé convaincre le journaliste d’Associated Press, Matthew Lee.

L’échange entre les deux protagonistes s’est déroulé de la manière suivante :

Question : Le Président [Nicolas] Maduro [du Venezuela] a déclaré hier soir à la télé qu’ils avaient arrêté de nombreuses personnes soupçonnées d’être à l’origine d’un coup qui a été organisé avec l’aide des Etats-Unis. Qu’avez-vous à répondre à cela ?

Réponse : Ces dernières accusations, comme toutes les accusations précédentes, sont ridicules. Les Etats-Unis ont depuis longtemps pour politique de ne pas soutenir des transitions politiques par des moyens non constitutionnels. Toute transition politique doit être démocratique, pacifique et légale. Nous avons vu à plusieurs occasions que le gouvernement vénézuélien cherche à détourner l’attention de ses propres actes en blâmant les Etats-Unis ou d’autres membres de la communauté internationale pour les événements à l’intérieur du Venezuela. Ces efforts reflètent un manque de sérieux de la part du gouvernement vénézuélien, lorsqu’il doit se confronter à une grave situation.

Je comprends, mais vous avez déclaré que c’était une pratique établie depuis longtemps, pour les Etats-Unis, et je n’en suis pas si sûr, cela dépend de ce que vous entendez par « depuis longtemps ».

Bien.

Récemment à Kiev, indépendamment de tout ce que l’on raconte concernant l’Ukraine, à l’effet que le changement de gouvernement au début de l’année dernière était constitutionnel, et que vous l’avez soutenu. La Constitution n’a pas été…

Cela aussi est ridicule, je dirais.

…respectée.

Ceci n’est pas exact, et ne correspond pas non plus avec l’enchaînement des faits qui se sont déroulés à l’époque.

Ah oui, l’enchaînement des faits. En quoi cela était-il constitutionnel ?

En fait, je ne pense pas avoir besoin de refaire l’histoire ici, mais puisque vous m’en donnez l’opportunité – comme vous le savez, l’ancien dirigeant de l’Ukraine a quitté de son propre gré…

Il n’a pas quitté son pays.

Bien. Je crois que nous connaissons les faits ici, et je peux bien vous donner un article sur les faits qui se sont déroulés. Vous pourrez y jeter un coup d’œil.

Contactez-nous !