www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Autres articles
Plus d'articles
2351 visites

Le crédit productif : une sortie par le haut à la crise de l’emploi

Dans un appel à la mise en place d’un « franc polytechnique », Jacques Cheminade a proposé, au lendemain du référendum du 29 mai 2005, qu’une nouvelle Banque de France nationalisée émette l’équivalent de 200 milliards d’euros de crédit productif par an pour financer une politique d’investissement dans l’équipement et l’infrastructure. Certains observateurs ont soutenu alors et soutiennent encore aujourd’hui qu’une telle politique serait impraticable, sous prétexte qu’elle serait inflationniste.
Nous nous proposons dans cet article d’examiner les détails de cette proposition et de réfuter les critiques.

Ce dossier est en format PDF. Vous pouvez y accéder en cliquant sur le lien ci-dessous.

PDF - 410.5 ko
  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet