Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité

Les relations entre l’Egypte et la Chine au beau fixe

La rédaction
visites
892
commentaire
JPEG - 63.3 ko
Rencontre entre les présidents d’Égypte et de Chine, le 2 septembre à Beijing.
Crédit : Reuters

La présence du président égyptien Abdel Fattah el-Sissi à Beijing pour le 70e anniversaire de la Victoire le 3 septembre, reflète l’approfondissement des liens politiques et économiques entre les deux pays. Lors de rencontres avec le Premier ministre Li Keqiang et le Président Xi Jinping, les dirigeants se sont engagés à intensifier la coopération au niveau économique et commercial, en plus des échanges culturels et d’amitié.

Le ministre de l’Investissement Ashraf Salman a signé un protocole d’entente avec la China State Construction Engineering Corporation, spécialisée dans la construction de villes nouvelles. Celle-ci participera à la construction de la nouvelle capitale égyptienne, qui devrait accueillir 5 millions d’habitants.

La nouvelle ville sera desservie par une nouvelle ligne ferroviaire approuvée le mois dernier par le cabinet, devant relier les principaux centres urbains en périphérie de la région métropolitaine du Caire. La phase initiale du projet s’étendra sur 70 km, et reliera 12 gares avec 22 trains de 6 voitures chacun. Le projet sera réalisé en coopération avec la société publique Aviation Industry Corporation of China (AVIC). Cette dernière est également impliquée dans la construction en Egypte d’une usine de production de voitures de train et de métro.

De plus, le premier train « VIP » de la société égyptienne des chemins de fer a fait son premier voyage entre le Caire et Alexandrie le 24 août. Cette ligne est un projet conjoint de la China CNR Corporation Limited et de l’Organisation arabe pour l’industrialisation d’Egypte, toutes deux étant des sociétés nationalisées. CNR a fabriqué le châssis et environ 50 % des composants, l’autre moitié étant fabriquée sur place. L’Egypte est, avec l’Iran, le seul autre pays à disposer d’une capacité à fabriquer du matériel ferroviaire au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Par ailleurs, la société italienne ENI a localisé le plus grand gisement gazier jamais découvert en Egypte et en Méditerranée, avec un potentiel de 850 milliards de mètres cubes et s’étendant sur 100 km². Cela pourrait faire de l’Egypte un pays autonome sur le plan gazier, a déclaré le président d’ENI Claudio Descalzi dans un entretien au quotidien italien La Stampa.

Même s’il faudra deux ans avant que le gaz soit disponible, c’est une bonne nouvelle pour un pays confronté à d’immenses besoins énergétiques. L’expansion des capacités de production d’énergie tant dans le gaz, le charbon que le nucléaire est l’un des objectifs prioritaires du programme de développement économique du président el-Sissi.

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 17 août le monde
en devenir

Face au système translatlantique, les BRICS – Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud – ont décidé de poser les bases d’un autre monde : politique de développement économique mutuel, nouveau système monétaire international pour nourrir la croissance, économies physiques tirées par la recherche scientifique.

En savoir plus

Don rapide