www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Marre des paquerettes et des scoops ? Marre des chefs d’État petits et des prétendants pas grands ?

Nous appelons la population à monter sur la scène politique avec nous.
Distribuez massivement le tract. Faites-le connaître et comprendre. Discutez des projets et créez le débat !

 

> Le tract

Battons-nous pour la France dont le monde a besoin !

Jacques Cheminade, le 26 novembre 2014.

La France a un potentiel énorme. Nous pouvons apporter ce que nous devons à la cause de l’humanité.

A l’âge où nous avons réussi un rendez-vous avec une comète, réussissons-le aussi avec notre propre société et la paix du monde ! Arrêtons de ruminer sur notre déclin. Ceux qui ne connaissent que la France des autoroutes, des TGV et des castes arrivistes ont perdu toute légitimité.

L’avenir, c’est un monde en train de s’ouvrir pour les nouvelles générations. Là se trouvent les clés de l’emploi qualifié et du respect de l’autre. C’est la production de l’énergie à faible coût et pratiquement sans pollution par la fusion thermonucléaire contrôlée : nous avons Mégajoule dans les Landes, mettons-le à la disposition de la recherche civile. C’est ce qui apparaît à la confluence de la chimie, de la physique, de la biologie, de l’électronique et des technologies de l’information : nous avons notre maîtrise de la 3D, du numérique, des objets interconnectés et des nanotechnologies. La 3D permettra d’étendre le champ des laboratoires de fabrication individuels et collectifs. Les robots pourront faire tout ce qui n’est pas réellement créateur et nous pourrons faire le reste. Déjà La Poste ouvre de petits laboratoires de fabrication à la portée de tous, déjà on peut fabriquer des prothèses sur mesure et l’Agence spatiale européenne projette une base lunaire construite en impression 3D.

Les pessimistes de profession répondront « utopie » et ajouteront « dix millions d’emplois supprimés d’ici 2025 ». Dans leur monde, oui. Mais c’est ce monde qu’il faut changer ! L’actuel nous mène tout droit à la guerre précisément parce qu’il ne crée pas ! Le temps est donc venu de changer de monde. Comment ?

  1. D’abord en mettant fin au règne des faux monnayeurs. Cela veut dire couper les banques en deux, en sauvant celles qui gèrent nos dépôts et en cessant de renflouer celles qui spéculent, car leurs activités sont la véritable cause du carnage social.
  2. Ensuite en créant une véritable Banque nationale, qui finance de grands projets à faible taux d’intérêt et à long terme, à l’échelle de l’Europe et de l’Eurasie, une Europe de l’Atlantique à l’Oural, et une Eurasie de l’Atlantique à la mer de Chine.
  3. Enfin, en lançant une politique de crédit public qui remplace la fausse monnaie actuelle fabriquée par toutes les grandes banques et la Banque centrale européenne.

C’est avec ce programme qu’on pourra financer l’avenir. En formant les millions d’emplois du futur, avec un nouveau type de travail, associant l’intellectuel et le manuel, comme c’est déjà le cas avec les astronautes. En arrêtant aussi les instruments d’abêtissement : séries et jeux vidéos violents, marchandisation du sexe, pipolisation, musique réduite à du bruit, trafic de drogue.

Ah, direz-vous, mais c’est notre société que vous voulez changer ! Oui, en sortant de l’OTAN, de l’euro et de l’Union européenne, parce qu’ils bloquent ce que nous devons faire. Sortir non pour se replier, mais pour devenir la référence d’une refondation européenne et internationale indispensable à notre survie.

La France a une mission universelle, elle doit donc en prendre le risque. Le moment est là, devant nous. Les pays membres des BRICS – Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud – ont choisi la voie de la Résistance à l’Empire transatlantique et nous tendent la main pour participer à une Nouvelle route de la soie à l’échelle du monde. Notre destin est là.

En nous battant, nous pensons plus que quiconque aux démunis et à ces deux Français sur trois qui ont au moins un proche frappé par la misère, au gel des salaires qui nous menace, aux privatisations qui démantèlent l’Etat. Car c’est nous qui définissons l’environnement pour sortir du gouffre.

J’invite les Français à se mettre en rapport avec moi, pour se rassembler et non se désunir dans ce combat décisif.

 » Imprimez ou commandez le tract

 

Pas le temps de distribuer ?

Partagez !

 

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet