www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Terrorisme

En désaccord avec Obama sur la Syrie, deux députés américains se rendent à Paris

1787 visites
JPEG - 25.2 ko
M. Dana Rohrabacher (à gauche) et Mme Tulsi Gabbard, deux députés américains qui contestent la politique syrienne d’Obama, lors de leur réception au Quai d’Orsay.
Crédit : Site de Tulsi Gabbard

Deux députés américains qui contestent la politique syrienne d’Obama sont venus le 20 novembre à Paris pour discuter de la lutte contre le terrorisme. C’était également l’occasion d’exprimer leur empathie envers les Français et les victimes des attentats de Paris.

JPEG - 11.1 ko
La députée démocrate d’Hawaï, Tulsi Gabbard.

Il s’agit du député républicain Dana Rohrabacher de Californie actuellement président du groupe « Europe, Eurasie et menaces émergeantes » au sein de la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, et la députée démocrate Tulsi Gabbard de l’Etat américain Hawaï, une femme qui a une carrière militaire et vient d’être promue major de l’Armée américaine.

Tous deux sont des adversaires assidus de la politique d’Obama lorsqu’il exige le départ du Président syrien Bachar Al Assad comme condition préalable à la lutte contre Daesh. A l’opposé, les députés soulignent l’importance pour les Etats-Unis de se joindre aux efforts de la Russie et d’autres pour écraser Daesh, une politique que la City et Wall Street craignent que la France adopte.

Le 18 novembre, Rohrabacher disait sur son blog qu’il faut « cibler les terroristes et s’inquiéter d’Assad plus tard ». Et il avait rajouté que le Président François Hollande comprenait [c’était avant sa visite à la Maison Blanche, nda] ce que la grande majorité des commentateurs de Washington ne comprennent pas :

Oublions Assad pour l’instant. Ciblons les terroristes qui s’entrainent à nous tuer. En effet, cela ne veut pas dire juste oublier Assad, mais cesser de s’inquiéter de Poutine. Les avions russes ont bombardé les places fortes de Daesh durant des jours. C’est une bonne chose. Pourquoi les décideurs américains passent leur temps à pinailler sur les imperfections russes alors que les Russes tuent ceux qui veulent nous tuer...

Après tout, les États-Unis s’étaient alliés à la Russie pour battre Hitler, écrit Rohrabacher. Ceux qui veulent le départ d’Assad d’abord feraient mieux d’apprendre les leçons de la mise à mort de Kadhafi en Libye par Obama et Hilary Clinton.

Le résultat immédiat de cette décision a livré la moitié de la Libye aux radicaux et, disons le, conduit au meurtre de notre Ambassadeur et sa garde de protection. Mes collègues feraient mieux de réviser leurs discours afin d’éviter un nouveau Benghazi en Syrie.

Pour sa part, Tulsi Gabbard, une des cinq vice-présidentes du Parti démocrate américain, appelle elle aussi à ce que les États-Unis travaillent en bonne intelligence avec la Russie pour battre Daesh. Avant de faire le déplacement à Paris, Gabbard a introduit une proposition de loi visant à rendre « illégale et anti-constitutionnelle » la guerre américaine contre Assad, contre laquelle elle a de nouveau mis en garde.

Dans un communiqué de presse, Mme Gabbard précise :

L’argent et les armes que la CIA fournit pour renverser le gouvernement syrien tombe directement ou indirectement aux mains des groupes extrémistes, y compris les branches d’al-Qaïda que sont al Nosra et Ahrar al-Sham et d’autres ennemis des États-Unis. Ces groupes composent 90 % des soi-disant forces d’opposition, et sont les combattants qui règnent sur le terrain.

Puis, interrogée par CNN à Paris, elle a déclaré que « si Assad est renversé, Daesh, al-Qaïda, al-Nosra et les autres groupes terroristes prendront le pouvoir à Damas ». La délégation fut reçu au Quai d’Orsay par Nicolas de Rivière, le Directeur Général des Affaires politiques et de sécurité du Quai d’Orsay, et à l’Assemblée nationale par Jean-François Copé.

Elle s’est rendue ensuite au Caire pour s’entretenir avec le Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et d’autres responsables.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet