Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité

L’Islande renonce à adhérer à l’Union européenne

La rédaction
visites
965
commentaire
JPEG - 53.5 ko
Mobilisation citoyenne en Islande lors de la crise bancaire
Crédit : Wikipedia Commons

Le gouvernement islandais a informé l’Union européenne le 12 mars qu’il suspendait sa demande d’adhésion. Le pays avait déposé sa demande en juillet 2009, après que la crise financière eut détruit son secteur bancaire en 2008, provoquant une dévaluation de 50% de sa devise, le krona. Les négociations avaient été gelées après l’élection d’avril 2013, avec l’arrivée au pouvoir de la coalition de centre-droit du Parti progressiste et du Parti de l’indépendance.

Le ministre des Affaires étrangères, Gunnar Bragi Sveinsson, a écrit sur son site Internet que « les intérêts de l’Islande seront mieux assurés à l’extérieur de l’Union européenne ». Un des principaux points de désaccord est le refus de l’Islande d’accepter les quotas de pêche que souhaite lui imposer l’UE, car l’économie du pays dépend fortement de l’industrie de la pêche.

En fait, depuis la crise bancaire de 2008, ce petit pays nordique a suivi une voie indépendante qui lui a été bénéfique. Le pays avait d’abord refusé de renflouer les banques, en particulier les détenteurs d’obligations de la banque en ligne Icesave résidant à l’étranger. Icesave, et Landsbanki, dont elle était la branche, étaient principalement des institutions britanniques et hollandaises.

Le taux de croissance du PIB islandais a été de 1,3% (2012), 3,6% (2013) et 1,9% (2014) ; contre -0,5% (2012), 0,0% (2013) et 1,3% (2014) pour les 28 pays membres de la zone euro.

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide