Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

La Jordanie choisit la Russie pour la construction de deux réacteurs nucléaires

La rédaction
visites
1052
PNG - 145.2 ko

Le gouvernement jordanien a annoncé le 29 décembre que la société d’Etat russe Rosatom avait été choisie pour la construction de deux réacteurs nucléaires de 1000 MW chacun à l’est d’Amman, d’ici 2022.

Les travaux débuteront en 2015, une fois qu’un accord final aura été conclu sur la structure des prix de l’électricité qui sera vendue sur la marché jordanien.

Les responsables jordaniens ont préféré le VVER1000 russe au réacteur expérimental ATMEA1 d’Areva et à la technologie canadienne CANDU, car il s’agit d’une technologie « qui a fait ses preuves dans plusieurs pays européens et ailleurs dans le monde », selon le directeur de la Commission jordanienne de l’énergie atomique Khaled Toukan.

Le quotidien jordanien Jordan Times cite également les accords qui ont permis de financer le projet, en vertu desquels Rosatom aurait consenti à prendre 49 % des coûts de construction et de fonctionnement à sa charge, estimés à 10 milliards de dollars, tandis que le gouvernement jordanien fournirait les 51 % restants, en faisant appel à des investisseurs locaux publics et privés. L’entreprise conjointe resterait ainsi jordanienne dans sa majorité.

L’accord vise à garantir l’indépendance énergétique du pays, qui importe 97 % de son énergie au coût d’un cinquième de son produit inférieur brut, précise le Jordan Times, ainsi qu’une meilleure stabilité des prix. « Les distributeurs locaux d’électricité n’arrivent plus à gérer la fluctuation des prix du pétrole sur les marchés internationaux », a déclaré le ministre de l’Energie Mohammad Hamed.

Le site de Qusair Amra, situé à 60 kilomètres au nord-est d’Amman, a été sélectionné dimanche dernier pour accueillir les deux réacteurs. L’eau de l’usine de retraitement des eaux usées de Khirbet Samra, qui se trouve à quelque 20 kilomètres de là, servira à refroidir les réacteurs, qui seront les seconds dans le monde à utiliser ce procédé.

Contactez-nous !