www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Guerre

Le Luxembourg compte-t-il envahir la Russie ?

La rédaction
1596 visites
JPEG - 36.5 ko
Grève du rail ? Et on fait comment maintenant pour transporter notre pognon au Luxembourg ?
Crédit : http://www.icij.org

Jean-Claude Juncker, depuis novembre 2014 à la tête de la Commission européenne, a proposé la formation d’une armée européenne afin de « montrer [aux Russes] que nous sommes sérieux dans notre volonté de défendre les valeurs de l’Union européenne ».

Comme semble l’indiquer le scandale « LuxLeaks », M. Juncker, en tant que ministre des finances et Premier Ministre du Luxembourg, aurait couvert un des plus grands mécanismes d’évasion fiscale du monde au services des grandes entreprises, sans doute en confondant les « valeurs de l’UE » avec les « valeurs boursières »...

Évidemment, si l’appel de M. Juncker restait lettre morte, il pourrait toujours mobiliser l’armée du Grand Duché du Luxembourg où le Grand Duc (rien à voir avec le hibou) Henri de Nassau commande un total de 800 soldats, c’est a dire un peu moins que les vigiles employés pour protéger les agences bancaires...

Cette armée, dont personne conteste ni le courage ni la détermination, ferait-elle mieux que ses prédécesseurs ? Il est permis d’en douter.

Rappelons que ce n’est pas pour rien que la Russie a été surnommée « le tombeau des Empires ». La Grande Armée de Napoléon, composée de 540 000 soldats, dont 300 000 Français et Allemands de Rhénanie, 95 000 Polonais, 35 000 Autrichiens, 30 000 Bavarois, 20 000 Saxons, 17 000 Westphaliens, 15 000 Suisses, 9800 Danois et Norvégiens, 4000 Portugais et 3500 Croates, en se lançant en direction de Moscou en 1812, y a échoué en à peine quelques mois.

Là où Napoléon avait échoué, Hitler croyait toutefois pouvoir réussir. En 1941, c’est 4 millions d’hommes, avec d’importants contingents italiens, hongrois, slovaques, roumains et autres qui tentent leur chance. Leur sort ne fut pas plus glorieux.

L’UE se targue d’avoir été appelée à exister pour garantir la paix en Europe. Elle a même réussi à se faire décerner, par un mécanisme dont la transparence est aussi claire que les finances du Luxembourg, le prix Nobel de la Paix 2012 pour avoir « contribué pendant plus de six décennies à promouvoir la paix et la réconciliation, la démocratie et les droits de l’homme en Europe ».

Et enfin, s’il y a une dernière chose qu’il faut rappeler aux Européens, c’est qu’une grande partie de la Russie se trouve en Europe, et que l’Europe elle-même fait partie de l’Eurasie.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Page spéciale
Guerre mondiale, il est minuit moins cinq

La City et Wall-Street fomentent la guerre pour éviter la refonte des institutions financières. Il nous faut changer la donne afin d’empêcher que la situation dégénère en catastrophe nucléaire.

En savoir plus
Le choix de la rédaction
Autres articles
Plus d'articles

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet